Assauts de migrants sur Melilla : Sánchez salue "la coopération extraordinaire" du Maroc

Le chef du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, a remercié, ce vendredi 24 juin 2022, les autorités marocaines pour leur «coopération extraordinaire» après l’avortement d’un assaut massif et violent de migrants subsahariens sur la ville de Melilia.

 

La réaction du gouvernement espagnol sur l’intervention des forces de l’ordre marocaines pour stopper un assaut massif de migrants sur la ville de Melilia, survenu ce vendredi 24 juin 2022, n’a pas tardé. Depuis Bruxelles, où il participait à une réunion du Conseil européen ce même vendredi, le chef du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, a tenu à remercier le Maroc. «Je voudrais remercier, au nom du gouvernement espagnol, le Maroc pour sa coopération extraordinaire en matière de lutte contre l’émigration clandestine», a déclaré le chef de l’exécutif espagnol.

 

Adressant un message de solidarité et de remerciement aux forces de l’ordre marocaines et espagnoles pour leur engagement à faire échouer la tentative, Pedro Sanchez a également exprimé toute sa «solidarité avec les éléments des forces de l’ordre des deux pays, qui ont été blessés, lors de violents affrontements avec les migrants subsahariens qui ont tenté de traverser, illégalement, la clôture» entre Nador et Melilia.

«Par la même occasion, je voudrais  souligner l’importance d’entretenir de bonnes relations avec le Maroc qui est un allié stratégique pour l'Espagne… Je vous rappelle que le Maroc fait, également, face à de fortes pressions migratoires, en provenance d’autres pays subsahariens, notamment ceux situés dans la région du «Sahel», a affirmé Sanchez.

 

Il est à rappeler qu'un groupe de migrants illégaux issus de pays d’Afrique subsaharienne, dont le nombre est estimé à 2.000 personnes, a tenté, ce vendredi, de forcer le passage vers Melilia. Ceci, en escaladant le grillage séparant cette ville de Nador. Les forces de l’ordre sont intervenues pour mettre fin à cette tentative, au cours de laquelle les migrants ont usé d’une grande violence. Quelque 140 membres des forces de l'ordre ont été blessés, dont 5 grièvement, pendant cette intervention.

 

Cinq candidats à l’émigration clandestine ont trouvé la mort en se bousculant pour forcer leur entrée ou en tombant du haut dudit grillage, précisent les autorités locales dans un communiqué. On déplore également 76 autres blessés, dont 13 graves. Les blessés, tant parmi les forces de l’ordre que chez les migrants, ont été transférés à l’hôpital Hassani de Nador et au CHU d’Oujda afin de recevoir les soins nécessaires.