Samir Goudar, président de la commission préparatoire du 4è congrès du PAM

"Nous devons nous mettre tous au travail pour préparer les prochaines échéances"

Comment s’est déroulé le 4è congrès dont avez eu la présidence de la commission préparatoire ?
Samir Goudar : Sans vouloir tomber dans les excès, je peux dire que les travaux du congrès se sont bien déroulés. Le respect du délai imparti aux travaux du congrès est le premier indicateur. Ensuite, les rapports politique et financier ont été adoptés sans problème aucun. L’élection du nouveau secrétaire général du parti et de la présidente du conseil national ont eu lieu à l’unanimité. C’est une nouvelle étape du PAM qui est enclenchée aujourd’hui.

Abdlaltif Ouahbi, le nouveau secrétaire général, vous a rendu un hommage appuyé lors de l’allocution qu’il a faite suite à son élection.
Samit Goudar : Je dois vous avouer que pendant les dix mois que j’ai assumés la présidence de la commission préparatoire, j’ai fourni un travail épuisant, esquintant même. Surtout que le climat était tendu avec les procédures en justice que nous avait intenté l’ancien secrétaire général. Et quand tous ses problèmes internes ont été aplanis, il fallait redoubler d’efforts et d’énergie pour récupérer le temps perdu et tenir le congrès dans un délai raisonnable. Ce qui n’était pas une mince affaire. Nous avons réussi ce pari et ma surprise et ma joie ont été immenses quand M. Ouahbi m’a rendu un hommage en des termes très humains et pleins de sincérité. De même que l’hommage que m’a rendu Fatima Zahra Mansouri, présidente du conseil national m’a touché au cœur. Ce sont des gestes de réconfort pour moi, ce qui me permet de dire que le travail réalisé n’était pas vain. Surtout qu’en fin de compte l’unité du parti a été préservée…

Mais les autres candidats au poste de secrétaire général se sont retirés. Difficile de parler de l’unité préservée du parti…
Samir Goudar : Je regrette comme tout membre du parti certains incidents qui ont émaillé les travaux du congrès. Quoique dans des conditions pareilles difficiles de contenir tout le monde et les réactions de tout le monde. Pur le retrait de candidats, ils se sont exprimés chacun à sa façon et ils se disent tous attachés à leur parti, le PAM. L’ancien secrétaire général a dit dans son discours d’ouverture qu’il reste un militant convaincu du projet du PAM. Le nouveau secrétaire général a rendu hommage à ses prédécesseurs a annoncé que PAM reste ouvert à tous. Maintenant ce qu’il faut c’est que nous nous mettons tous au travail pour préparer les futures échéances et restructurer le parti en tirant les leçons de la période passée.


Laisser un commentaire

Merci de cocher cette case
X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger