Interview du président du Forum marocain des jeunes journalistes

Sami El Moudni : « Nous projetons de tisser un réseau de coordination et de solidarité entre les professionnels des médias des différents pays »

"Nous projetons de tisser un réseau de coordination et de solidarité entre les professionnels des médias des différents pays"


Quel bilan tirez-vous de la première édition du colloque « Repenser les médias du Maghreb » ?

Notre ambition était de catalyser un échange profond et éclairé, affranchi des clichés habituels concernant la liberté de la presse au Maghreb.

Je suis d’avis que nous avons atteint cet objectif. En effet, la diversité des participants, allant des syndicats aux journalistes, en passant par les acteurs associatifs, les responsables d’ONG et les défenseurs des droits humains, a incarné notre aspiration à une vision holistique.

Concrètement, sur quoi à pu déboucher votre rencontre ?

Le premier aboutissement notable est l’instauration d’un Forum maghrébin de l’information qui se tiendra annuellement au Maroc pour débattre des actualités et des enjeux cruciaux de notre espace médiatique.


En outre, nous projetons de tisser un réseau de coordination et de solidarité entre les professionnels des médias des différents pays, afin de consolider la liberté de la presse dans notre région. Ce réseau s’appuiera principalement sur la lutte contre les discours de haine et la valorisation des médias qui prônent les principes de coexistence, de fraternité et de paix - des valeurs impératives pour des peuples unis par une riche histoire commune, des défis similaires et un avenir partagé.

Est-il envisageable de voir émerger un forum à l’échelle arabe, et pas seulement maghrébine ?

Certainement, l’expansion de notre forum pour englober l’ensemble du monde arabe et même méditerranéen est une ambition qui se dessine à l’horizon.

L’idée de converger vers un forum de ce genre est non seulement souhaitable mais essentielle, car elle répond à la nécessité de faire face collectivement aux défis pressants qui transcendent nos frontières, tels que la censure, la surveillance numérique, la répression des voix dissidentes et la nécessité de protéger les droits de la presse, sont des enjeux communs à de nombreuses nations dans les deux rives de la méditerranée.

En envisageant un tel forum, notre objectif serait de créer une plateforme solide pour les échanges d’idées, les stratégies de résilience médiatique et les initiatives collaboratives, et cela afin d’aller vers une presse libre, indépendante, responsable et diversifiée.

Lire aussi

Articles similaires