Salubrité à casablanca: la chasse aux rats est ouverte

La mairie de Casablanca a enfin décidé de prendre à bras le corps le problème de prolifération des rats et autres «nuisibles».

L’ancienne Médina, Derb Sultan, Boulevard Mohammed V, Derb Omar et Derb Mila… Voici quelques uns des quartiers les plus touchés par la prolifération de rats. Ce phénomène qui dure depuis de trop nombreuses, a été accentué par l’amoncèlement de déchets dont sont régulièrement victimes les Casablancais. Et en ces temps de fortes chaleurs, le phénomène ne cesse de s’amplifier et les nombreuses plaintes de citoyens dénonçant l’invasion de la ville par les rats, les cafards et les insectes ont fait réagir les autorités de la métropole.

La ville Casablanca a donc décidé de sévir et va allouer une enveloppe de 20 millions de dirhams pour lutter non seulement contre ces rongeurs mais également d’autres «nuisibles» comme les insectes. En effet, la commune urbaine de Casablanca et la société de développement local Casablanca Baia ont signé récemment une convention qui «s’articule autour d’un plan d’action concis et intégré avec des objectifs annuels, principalement le traitement de plus 120.000 bouches d’égout contre les rats et les rongeurs, la lutte contre les insectes rampants dans plus de 5.000 km de réseau d’assainissement, le traitement de 50.000 km de boulevards et de rues contre les insectes. Ce projet englobe également la capture de plus de 30.000 chiens errants».

Un programme intégré
Pour ce faire, la mairie de Casablanca dispose d’importants moyens matériels et logistiques et a même créé une unité principale de contribuer au maintien de l’hygiène et de la salubrité sur la voie publique et dans les équipements publics, à travers un programme intégré et périodique durant toute l’année. Tous les agents mobilisés qu’ils soient médecins, agents techniques et ouvriers «ont suivi des formations théoriques et pratiques dans les domaines de la sécurité, de la communication et du perfectionnement des compétences».

Ainsi, les agents du DASH disposent déjà de cinq pulvérisateurs robotisés de grande capacité pour la lutte contre les insectes, de 21 véhicules utilitaires et de 17 vélomoteurs électriques destinés aux équipes de lutte contre les vecteurs de maladies. Dix fourgons équipés destinés à la capture des animaux errants et un laboratoire doté d’équipements modernes pour la classification des insectes et des rongeurs ainsi que divers outils de travail ont aussi été mis à disposition.

Ces derniers comptent aussi sur la participation la mobilisation citoyenne. Les habitants de la ville pourront composer un numéro vert –le 0800 00 45 45– ou encore utiliser l’application digitale Casa Mdinti pour alerter les autorités compétentes. Les équipes du DASH pourront alors enquêter sur le secteur incriminé, évaluer le niveau d’infestation et déterminer le type de traitement le mieux approprier pour éradiquer la prolifération de ces «nuisibles».


Laisser un commentaire