Salon du Cheval d'El Jadida : 10 ans de succès et de passion



Devenu un rendez-vous incontournable pour les passionnés des chevaux et les adeptes des événements festifs, le Salon du Cheval d’El Jadida, dont la cérémonie d’ouverture de la 10ème édition a été présidée ce lundi par SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan, a réussi à relever le challenge de devenir un événement important, attractif, prestigieux et de renommée internationale.

Placée sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, cette 10ème édition, organisée jusqu’au 22 octobre sous le thème «le Salon du cheval, 10 ans de fierté et de passion» conforte la place de cette manifestation dans l’agenda des grands événements culturels, festifs et sportifs et sa participation au développement de la filière équine et à la préservation du capital immatériel que représente le patrimoine équestre national.

Pour la célébration de ses dix ans d’existence, le Salon du Cheval d’El Jadida a choisi cette année de présenter à son public une exposition exceptionnelle qui retrace, à l’aide d’images, de vidéos et d’objets, les temps forts de la manifestation, offrant aux visiteurs la possibilité de découvrir les instants les plus mémorables, les invités prestigieux, les grands cavaliers et les spectacles grandioses qui ont jalonné la vie du Salon.

A travers un accrochage pensé comme un véritable parcours artistique, cette plongée au cœur de l’univers équestre marocain sera aussi l’occasion de revivre un événement qui a su fidéliser les Marocains à travers des thématiques variées, des réalisations imposantes outre la présentation des plus belles créations artisanales dédiées au cheval.

Au hall principal des expositions, les visiteurs sont également invités à découvrir des villages – une sorte de stands – dédiés aux régions du Royaume, aux institutionnels (la Direction générale de la Sûreté Nationale, les Forces Armées Royales, la Garde Royale, la Gendarmerie Royale, les Forces auxiliaires), aux sponsors du Salon, à l’artisanat (Maison de l’artisan), à l’international et aux éleveurs.

Des spectacles équestres sont également au programme de ce Salon. Ils seront animés par de grandes figures nationales et internationales du spectacle équestre, notamment la troupe de Mario Luraschi (France), l’artiste équestre Santi Serra Camps (Espagne), les cavaliers de l’Ecole Equestre de Cordoue (Espagne), outre des numéros des cavaliers des Forces Armées Royales, de la Direction Générale de la Sûreté Nationale, de l’Ecole d’Art Equestre de Marrakech et de La Gendarmerie Royale.

S’y ajoutent les spectacles de Tbourida, une occasion pour les sorbas représentant les différentes régions du Royaume et constitués de cavaliers émérites et de chevaux équipés d’un harnachement de grande qualité qui reflète le savoir-faire artisanal de ces régions, de rivaliser et de concourir pour la deuxième édition du Grand prix de Sa Majesté le Roi Mohammed VI de Tbourida.

Toujours au volet des compétitions, le Salon sera ponctué par l’organisation de plusieurs concours de haut niveau, en l’occurrence le championnat international du cheval Barbe, le concours international de modèle et allures (Show A) du cheval Pur-Sang Arabe, la coupe des champions des chevaux arabe-barbes et le concours international de saut d’obstacles 3*W, 3ème étape du « Morocco Royal Tour » (MRT) qualificatif pour la Coupe du Monde.

S’agissant du volet scientifique et culturel, le Salon sera marqué par la tenue de plusieurs conférences destinées à améliorer la sensibilité des éleveurs aux différentes problématiques soulevées par l’élevage du cheval (les coliques, les dermatoses prurigineuses, la grippe équine, la dentisterie équine, le stress), ainsi que la sensibilisation du grand public quant à la place du cheval dans la tradition orale marocaine amazigh, son importance dans les relations diplomatiques et les échanges entre le Maroc et l’étranger, et son utilisation lors de guerres ou dans le transport.

Le Salon du cheval d’El Jadida connaît cette année la participation d’une centaine d’exposants représentant des professionnels du secteur, des associations, et des institutions d’une vingtaine de pays arabes et européens comme l’Algérie, l’Arabie Saoudite, les Emirats Arabes Unis, la France, la Hongrie, le Cameroun, le Mali, la Norvège, la Turquie, le Sénégal, le Soudan, le Burkina Faso, et le Qatar.