BP swipe-970x250

Résolution 2654 sur le Sahara marocain: le Polisario, furieux, s’acharne sur le Conseil de sécurité


Situation humanitaire déplorable dans les camps de Tindouf

La résolution 2654 du Conseil de sécurité relative au Sahara marocain, adoptée jeudi 27 octobre 2022, et qui prolonge le mandat de la MINURSO d’un an, a fait réagir le front Polisario le même jour. Les séparatistes ont dénoncé, ainsi, sur un ton désespéré, «l'inaction persistante du Conseil de sécurité face aux tentatives agressives et persistantes» du Maroc sur le dossier du Sahara. Dans un long communiqué de son secrétariat général, Brahim Ghali, le mouvement séparatiste a accusé le Maroc «d'obstruer et de saper le mandat de la MINURSO et d'imposer un fait accompli par la force dans les zones sahariennes occupées».

Après le désespoir, place aux accusations. «Cela ne laisse aucun autre choix pour le peuple sahraoui que de poursuivre et d'intensifier sa lutte armée légitime pour défendre son droit inaliénable et non négociable à l'autodétermination et à l'indépendance», souligne le communiqué. Une fois de plus, les séparatistes ne lésinent pas sur les allégations à l’encontre de l’ONU. Le Polisario a dénoncé «l'inaction du Conseil de sécurité, en particulier de certains de ses membres influents, son silence malheureux et sa réticence injustifiée à tenir la puissance occupante du Maroc responsable de son occupation illégale» du Sahara. «Au lieu d'adopter une approche équilibrée, claire et cohérente face au processus de paix et aux réalités sur le terrain, le Conseil de sécurité a opté pour une ambiguïté dévastatrice qui aggrave l'impasse actuelle d'une manière qui ne fera qu'affaiblir et entraver la mission de l'Envoyé personnel du Secrétaire général des Nations unies pour le Sahara occidental, détériore davantage l'environnement opérationnel de la MINURSO et exacerbe la situation tendue à l'origine sur le terrain», ajoute-t-il sur un ton menaçant.

Somme toute, le Polisario confirme qu’il est une organisation terroriste qui n’obéit à aucune règle et qui ne respecte même pas les résolutions onusiennes.


 

 

Articles similaires