Lmaâlem dans la tourmente

Saad Lamjarred condamné pour viol et violence


Avec son allure élégante et fière, Saad Lamjarred, entre, main dans la main avec son épouse Ghita El Allaki, vendredi 24 février 2023, à la cour d’Assises à Paris avant qu’il en sort menotté. Il a été reconnu coupable de viol aggravé et de violences. Récit du déclin de l’une des stars Marocaines les plus prometteuses.

Après plusieurs années de soupçons, des accusations de viols au Maroc, aux Etats-Unis et en France, c’est dans cette dernière où la pop star marocaine est déclaré coupable. Le vendredi 24 février 2023, ouvert lundi 20 février, 7 des 9 jurés de la Cour d’Assises de Paris, ont estimé que Saad Lamjarred est coupable de viol aggravé et de violences sur Laura Prioul. Il écope d’une peine de 6 ans de prison avec un mandat de dépôt à effet immédiat. Il en sort alors menotté. Mais que cache vraiment cette affaire ?

Une success story
Saad Lamjarred est sans doute une success story qui aurait pu mieux finir. Ce chanteur talentueux, fils du chanteur Bachir Abdou et de l’actrice Nezha Regragui, dont la voix a su conquérir les coeurs des fans de musique du monde arabe et même au-delà représente aujourd’hui plutôt une déception. C’est dans l’émission de télévision libanaise SuperStar que sa carrière fut lancée en 2007. Bien qu’il n’ait pas remporté la compétition, cela lui a permis de se faire connaître du public au Moyen-Orient.

Saad Lamjarred a sorti son single à succès, Waadini, en 2009, mais c’est à partir de 2012 que sa carrière a réellement pris son envol avec la sortie de son titre Salina Salina qui a connu un énorme succès dans le monde arabe. En 2014, il sort son tube Enty qui a été visionné plus de 88 millions de fois sur YouTube, ce qui lui a valu d’être récompensé par un Murex d’Or l’année suivante.

Saad Lamjarred a réussi à étendre son public du Maroc, jusqu’au Moyen- Orient, en passant par la communauté arabe installée en Amérique du Nord et en Europe. Le clip de Lmaâlem a même battu un record en figurant dans le Livre Guinness des records, avec près d’un milliard de vues. Certaines de ses chansons, comme Enty (« Toi »), ont été parodiées jusqu’en Chine. Saad Lamjarred a même été décoré par le S.M. le Roi Mohammed VI, d’un Wissam Royal en 2015 lors de la fête de la jeunesse. Un Wissam que beaucoup d’internautes revendiquent de le lui retirer suite à ses nombreux scandales qui ne font pas honneur à l’artiste ni aux Marocains.

En effet, en 2010 déjà, alors qu’il était un artiste méconnu, Lamjarred avait été accusé d’«agression et viol » par un tribunal de New York. Bien qu’il ait été libéré sous caution en attendant son procès, il avait profité de cette liberté pour s’enfuir au Maroc. Il devient alors super star mais les accusations d’agression et de viol le poursuivent partout. Au Maroc, en Tunisie puis l’affaire de Laura éclate en 2016. Il a fallu attendre 6 ans après pour connaitre les détails de cette soirée qui a mené Lamjarred en prison.

Le récit du viol
En cette soirée d’octobre 2016, Laura P., alors âgée de 20 ans tandis que Saad Lamjarred en avait 31, déclare avoir «volontairement» suivi le chanteur qu’elle avait rencontré dans une boîte de nuit. Tout d’abord à un premier «after», puis jusqu’à son hôtel où elle avoue avoir voulu «flirter» et l’avoir embrassé, a expliqué la présidente de la cour, mardi 21 février 2023. Cependant, elle souligne que cela n’a pas impliqué un acte de consentement à une pénétration sexuelle de la part de Saad Lamjarred.

Devant la cour, Laura a raconté comment Saad Lamjarred l’avait soudainement poussée violemment à la tête alors qu’ils s’embrassaient. Il s’est ensuite mis à cheval sur elle en lui tirant les cheveux avant de la pénétrer. Il lui a également donné plusieurs coups de poing. Elle a réussi à le repousser en le mordant et à quitter la chambre «en état de choc», ont affirmé les employés de l’hôtel. Pour sa part, Saad Lamjarred a affirmé à plusieurs reprises, au cours de l’audience n’avoir «jamais» pénétré Laura. Il a seulement admis l’avoir «brutalement poussée au visage» parce qu’elle l’avait griffé alors qu’ils s’embrassaient. Le tribunal a souligné dans son verdict les déclarations «variables et évolutives» de Saad Lamjarred qui était «alcoolisé» et sous cocaïne. Au fil de l’enquête, il avait expliqué que Laura était «bourrée» - bien qu’elle ne boive pas d’alcool -, puis qu’elle avait voulu lui soutirer de l’argent, pour enfin dire à l’audience qu’elle «avait dû se tromper ».

Propos contradictoires
La présidente a noté que selon les expertises psychiatriques, Laura n’a pas tendance à «l’affabulation» mais a montré des signes réels de syndrome post-traumatique. Elle affirme également qu’aucune griffure n’a été constatée sur le corps de Saad Lamjarred, alors que Laura a bien reçu des coups.

Les propos contradictoires de Lamjarred lui ont valu 6 ans de prison. Le verdict de la Cour d’Assises s’est appuyé également sur plusieurs éléments, dont le certificat médical qui a retenu 3 lésions à l’intérieur du vagin de la plaignante. Le jugement crée la division Les lésions corporelles sont « en concordance » avec ce qu’elle a affirmé. L’absence d’ADN de l’accusé dans le vagin ne veut pas dire qu’il n’y a pas eu pénétration, selon les jurés. Ils ont également pris note de la présence de son ADN sur les vêtements de la plaignante.

Le verdict a vite créé une sorte de révolte chez les proches de Lemjarred mais sur tout chez sa communauté de fans qui croit toujours en son innocence ! Si son avocat, Me Jean-Marc Fedida, qui s’est confié à Al Arabiya, a estimé que ce jugement est très surprenant, parce qu’il y a absence de tout élément médical, d’autres crient haut et fort que l’absence de pénétration signifie qu’il n’y a pas de viol ! Et si des femmes, censées comprendre la souffrance de la victime, lancent partout sur Facebook, instagram et Twitter des Hashtags et des publications pour défendre Lamjarred, c’est la réaction des artistes marocains qui reste la plus choquante.

Ses fans ont multiplié les hashtags qui disent que #Saad_Lamjarred_Innocent, d’autres avancent le scénario d’un complot français ou même du racisme, vu sa nationalité marocaine. De leur part, plusieurs artistes tel que l’acteur Rachid El Ouali, le présentateur de MBC Mustapha Al Agha, la chanteuse Dounia Batma, Hatim Ammour, Latifa Raafat… n’ont pas hésité à exprimer le soutien à Saad et à sa famille sur les réseaux sociaux. Des positions largement attaquées vu qu’ils encouragent et défendent la culture de viol. Le périple de Saad Lamjarred ne finit pas là, des sources fiables ont rapporté que la défense du chanteur marocain a annoncé son intention de faire appel du verdict rendu par la Cour d’assises de Paris ce week-end.

Articles similaires