RSF milite pour la libération du journaliste algérien Khaled Drareni

Une bâche géante à l’effigie du journaliste algérien Khaled Drareni, condamné mi-septembre à deux ans de prison ferme, a été installée, jeudi 15 octobre 2020, sur la façade d’un immeuble parisien par Reporters sans Frontières (RSF), qui demande sa libération.

Cette bâche de 300 m2, soit l’équivalent de «trente cellules de prison», selon Christophe Deloire, secrétaire général de l’ONG, a été installée sur la façade d’un immeuble. «#FREEKHALED pour la liberté de la presse en Algérie, libérez Khaled Drareni», est-il inscrit sur cette bâche noire avec, en fond, le visage souriant du journaliste algérien.

Incarcéré depuis près de six mois, M. Drareni, 40 ans, a été condamné en appel le 15 septembre à deux ans de prison ferme pour «incitation à attroupement non armé» et «atteinte à l’unité nationale». «Nous sommes ici aujourd’hui pour dire au gouvernement algérien que notre mobilisation ne faiblit pas, au contraire elle s’agrandit», a déclaré M. Deloire à l’AFP.


Laisser un commentaire

Merci de cocher cette case
X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger