SM le Roi remet le prix Mohammed VI aux lauréats du programme de lutte contre l'analphabétisme

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine, que Dieu L’assiste, a procédé, après la prière du vendredi à la mosquée “Assalam” à Salé, à la remise du Prix Mohammed VI aux lauréats du Programme national de lutte contre l’analphabétisme dans les mosquées dans sa catégorie “masculine” au titre de l’année 2017-2018.

Il s’agit de Ibrahim Houilat de la ville de Dakhla, de Younes Yaacoubi et Fouad Hilal de Fès, de Abdelhak El Karouani d’Essaouira et de Omar Drissi de Larache.

Le Programme national de lutte contre l’analphabétisme dans les mosquées a été lancé conformément aux Hautes Instructions royales contenues dans le discours du Souverain à l’occasion du 47è anniversaire de la Révolution du Roi et du peuple (20 août 2000), dans lequel SM le Roi avait ordonné à ce que “les mosquées demeurent ouvertes pour dispenser des cours d’alphabétisation et d’éducation religieuse, civique et sanitaire, selon un programme bien élaboré”.

Depuis son lancement et jusqu’à 2018, ce programme a bénéficié à plus de 3 millions de personnes, auxquelles s’ajoutent celles qui suivent le Programme sur la Chaîne Mohammed VI du Saint Coran et sur le site Web du ministère des Habous et des Affaires islamiques.

Le ministère des Habous et des Affaires islamiques a élaboré un plan d’action au titre de la période 2017-2021 qui ambitionne de porter le nombre des bénéficiaires de ce programme à 4,5 millions de personnes, soit 1,5 million de personnes supplémentaires.

De même, le ministère est également en phase de préparation d’une nouvelle expérience qui devra être lancée courant l’année prochaine et sera mise en oeuvre au niveau de quelque 1.000 endroits en milieux urbain et rural.

Cette nouvelle expérience, qui ciblera les hommes et les femmes de moins de 50 ans, impliquera une mobilisation des Conseils des Oulémas, des imams des mosquées, des prédicateurs, des morchidines et morchidates, en coordination avec les autorités locales.

Illustration de l’intérêt particulier que le Souverain, Amir Al-Mouminine, ne cesse d’accorder au développement de l’élément humain, le Programme national de lutte contre l’analphabétisme dans les mosquées a permis à ces lieux de culte et d’invocation de Dieu de retrouver leur place d’avant-garde en matière de guidance, d’orientation spirituelle et d’alphabétisation, ainsi que leur rôle dans l’édification d’une société démocratique, moderne, ouverte et basée sur le rejet de l’exclusion et de la marginalisation et la lutte contre la pauvreté et l’ignorance.


Laisser un commentaire