SM le Roi préside l'ouverture de la 1-ère session de la 4ème année législative

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, accompagné de SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan et de SAR le Prince Moulay Rachid, a présidé, vendredi après-midi à Rabat, l’ouverture de la première session de la quatrième année législative de la 10-ème législature.

A Son arrivée au siège du Parlement, SM le Roi, accompagné de SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan et de SAR le Prince Moulay Rachid, a salué les couleurs nationales au son de l’hymne national, avant de passer en revue un détachement de la Garde Royale qui rendait les honneurs.

Le Souverain a ensuite été salué par MM. Habib El Malki, président de la Chambre des Représentants, Abdelhakim Benchamach, président de la Chambre des Conseillers, Mohammed Yacoubi, Wali de la région de Rabat-Salé-Kénitra, gouverneur de la préfecture de Rabat, ainsi que par les secrétaires généraux des deux Chambres du Parlement.

Avant de gagner la tribune officielle du Parlement, SM le Roi a tenu à saluer de Ses mains, du haut du balcon du Parlement, la foule enthousiaste des citoyens venus exprimer leurs marques de fidélité et de loyalisme à l’auguste personne du Souverain et leur indéfectible attachement au glorieux Trône Alaouite.

Après lecture de versets du Saint Coran, SM le Roi a prononcé un discours devant les membres des deux Chambres du Parlement, dans lequel le Souverain a appelé les élus à agir dans « un esprit d’émulation constructive » afin de servir les intérêts des citoyens et défendre les Causes nationales.

« Vous devez aussi aborder cette année législative dans la perspective de l’étape nouvelle dont Nous avons esquissé les contours lors du dernier Discours du Trône », a dit le Souverain, précisant que la responsabilité de la classe politique, plus particulièrement celle du gouvernement, du parlement, des partis politiques, est de réunir les conditions favorables à l’aboutissement de cette étape nouvelle.

« L’étape, qui s’amorce dès à présent, requiert une implication unanime, fondée sur une confiance redoublée, une volonté ferme d’œuvrer dans un esprit de collaboration et d’unité, une mobilisation vigilante ; elle doit aussi se caractériser par le souci de transcender les vaines querelles et d’enrayer toute perte de temps et d’énergie », a ajouté Sa Majesté le Roi.

Les chantiers prioritaires de cette étape, a souligné le Souverain, sont l’opérationnalisation des réformes, le suivi des décisions et la réalisation des projets, qui relèvent au premier chef des appareils exécutif et législatif.

« Ils sont également du ressort du secteur privé, en particulier sur le plan du financement. Mention doit aussi être faite du rôle clé des organisations sérieuses de la société civile », a dit SM le Roi.

Le Souverain a indiqué, dans ce cadre, qu’il incombe au gouvernement de mettre au point des plans rigoureux sur la base desquels les décisions et les projets, de portée nationale, régionale ou locale, pourront être soigneusement conçus, minutieusement réalisés et suivis sur le long terme.

Le Parlement se voit, lui, investi, en vertu de la Constitution, de larges attributions en matière de production législative, de contrôle de l’action gouvernementale, d’évaluation des politiques publiques, a ajouté le Souverain.

«(…) il est de notoriété publique que les efforts de l’État ne suffisent pas, et que, par conséquent, l’implication du secteur privé dans le processus de développement est indispensable », a noté Sa Majesté, faisant notamment allusion, dans ce cadre, au secteur bancaire et financier, qui «constitue, pour Nous, la clé de voûte de toute stratégie de développement».

« Aussi exhortons-Nous le secteur bancaire national à un engagement plus ferme, à une implication positive plus vigoureuse dans la dynamique de développement que connaît notre pays », a dit le Souverain, ajoutant que «cet effort doit porter spécifiquement sur le financement de l’investissement, l’appui aux activités productives, pourvoyeuses d’emplois et génératrices de revenus».

«La construction d’un Maroc évolué et développé, la formulation de réponses appropriées aux préoccupations et aux attentes de ses citoyens, nécessitent la mutualisation et la mise en cohérence des efforts », a indiqué SM le Roi, invitant « l’appareil exécutif, ainsi que le secteur privé, plus particulièrement le secteur bancaire, à s’associer à l’effort de développement national, à contribuer à la réussite de l’étape nouvelle dans laquelle nous nous engageons ».

Par la suite, SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, accompagné SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan et de SAR le Prince Moulay Rachid, a reçu M. Habib El Malki, qui a présenté au Souverain le bilan des travaux de la Chambre des Représentants au cours des 20 dernières années et ceux relatifs à la mi- législature 2016-2021 et à l’année législative 2018-2019, ainsi que plusieurs publications de la Chambre.

SM le Roi a également reçu M. Abdelhakim Benchamach, qui a présenté au Souverain plusieurs publications relatives au bilan de l’activité de la Chambre des Conseillers au titre de l’année législative 2018-2019.

Le Souverain a, par la suite, reçu M. Mustapha Ramid, ministre d’État chargé des droits de l’Homme et des Relations avec le Parlement, qui a présenté à Sa Majesté le Roi le bilan de l’action du gouvernement dans ses relations avec le Parlement au titre de la 3ème année législative de la 10-ème législature.

SM le Roi a ensuite présidé une réception organisée en l’honneur des membres des Chambres des Représentants et des Conseillers à l’occasion de l’ouverture de la première session de la quatrième année législative de la 10ème législature.


Laisser un commentaire

Merci de cocher cette case