Le Roi Mohammed VI, l’architecte d’une stratégie de défense novatrice


S.M. le Roi nommant le Général de Division
Mohammed Berrid, inspecteur général des FAR,
le 22 avril 2023.


La célébration de la fête du trône 2023 se fait sous une nouvelle page audacieuse des Forces Armées Royales sous le règne de SM le Roi Mohammed VI, fusionnant modernisation, apprentissage continu et adaptabilité géostratégique.

Alors que le Maroc fait face à une position géopolitique de plus en plus difficile marquée non seulement par l’instabilité régionale, la montée des violences et des guerres partout dans le monde mais aussi par le séparatisme et le terrorisme, l’année 2023 marque un nouveau chapitre dans l’épopée des Forces Armées Royales (FAR) sous le règne de Sa Majesté le Roi Mohammed VI. En effet, les dernières initiatives royales en matière de défense dévoilent une stratégie militaire visionnaire, fondée sur la modernisation, la formation continue et l’adaptation aux enjeux géostratégiques contemporains. Parlant des défis, ABderrahman Mekkaoui, spécialiste des questions stratégiques et militaires, nous affirme que « Le Polisario, qui n’est qu’une milice entre les mains de l’oligarchie militaire algérienne, crée un climat d’instabilité dans toute la région.

De plus, le terrorisme, utilisé comme une arme de guerre par certains, pose un défi constant. Le Maroc a réussi à démanteler plus de 160 réseaux terroristes, démontrant notre engagement et notre capacité à protéger notre peuple et notre souveraineté.» Dans l’objectif de protéger les citoyens, une réorganisation des Forces Armées Royales avait lieu tout au long de cette année. Rappelons d’abord qu’au mois du février 2022, le général Belkheir El-Farouk a installé le général Mohammed Mekdad en tant que commandant de la nouvelle région orientale. L’établissement de cette région représente un pas stratégique visant à augmenter la synergie entre les branches terrestre, aérienne et maritime des forces armées, permettant ainsi une plus grande souplesse et autonomie dans l’exécution des missions. D’ailleurs, Dr.Mekkaoui rappelle que «La création de deux régions militaires au nord et à l’est est une avancée stratégique cruciale pour la défense du Maroc. Cela, en plus de la zone du sud, qui a toujours été une priorité pour Sa Majesté, renforce la couverture sécuritaire de notre territoire et augmente notre capacité à répondre efficacement aux menaces potentielles.»

Nominations royales
De plus, Mekkaoui souligne l’importance de l’autosuffisance en munitions et en armes légères, grâce à la loi sur l’industrialisation militaire, ainsi que la création du Centre Royal des Études et Recherches de Défense, comme étant des étapes cruciales dans le renforcement de la défense marocaine. La réorganisation des FAR est passée également par des nominations militaires significatives. C’est ainsi qu’au mois d’avril 2023, le Roi Mohammed VI, en sa qualité de Chef Suprême et Chef d’État-Major Général des FAR a désigné le Général de Division Mohammed Berrid comme Inspecteur Général des FAR, succédant au Général de Corps d’Armée Belkhir El Farouk. Cette nomination stratégique renforce le dispositif militaire dans la région Sud, cruciale pour l’intégrité territoriale du Maroc. Par ailleurs, sous l’égide royale, l’École Royale Interarmées d’administration a été restructurée, signe de la volonté du souverain d’adapter les formations aux réalités administratives et financières contemporaines. Ainsi, les lauréats de cette école prestigieuse obtiendront désormais un Master en administration et finances, s’ajoutant au diplôme d’Intendant militaire pour les officiers, attestant de la qualité de la formation dispensée.


Écoles d’élite
L’École Royale de l’Air, quant à elle, a vu son décret d’organisation révisé pour répondre aux besoins croissants des Forces Royales Air. L’élargissement de l’accès à la première année du cycle de licence en aéronautique aux titulaires du baccalauréat de la section des sciences expérimentales, filière sciences physiques, en est une preuve tangible. Aussi, l’Académie Internationale Mohammed VI de l’Aviation civile a bénéficié d’une réforme du décret d’organisation. Les étudiants des spécialités «Contrôle de la navigation aérienne» et «Sécurité électronique du trafic aérien» recevront désormais une formation militaire, compte tenu de l’importance et de la sensibilité de ces deux spécialités. En outre, l’annonce de la création du Centre Royal des Etudes et Recherches de Défense, à l’occasion du 67ème anniversaire de la création des FAR le 14 mai 2023, visant à définir une approche stratégique des problèmes de défense et de sécurité, témoigne de l’ambition du souverain de consolider les capacités de prévision et d’analyse des FAR. Dans son discours la même occasion, Sa Majesté a exprimé sa fierté et son estime pour le travail accompli par les FAR, tout en mettant l’accent sur l’importance d’une communication et d’une planification améliorées.

Par ailleurs, le Roi a souligné l’importance de l’adaptation aux changements géostratégiques sur la scène internationale, réaffirmant ainsi sa volonté de doter les FAR des moyens techniques modernes et de personnel qualifié. Dans cette dynamique d’ouverture, le Roi a souligné l’importance de la coopération militaire internationale. Le Maroc, sous son règne, a su tisser des liens solides avec de nombreux pays, en participant à des opérations de maintien de la paix et en apportant son expertise en matière de formation militaire à ses pairs africains. «Le Roi Mohammed VI a démontré un engagement remarquable en faveur de l’internationalisation et de l’amélioration constante des Forces Armées Royales (FAR). Sa Majesté a mis en avant la formation de nos officiers et sous-officiers aux côtés de tous les États de l’OTAN, soulignant l’importance d’une approche globale pour affronter les défis militaires contemporains. De plus, le Roi a manifesté un intérêt profond pour l’amélioration des conditions des FAR, qu’elles soient financières, morales ou autre, illustrant ainsi son engagement envers le bien-être et l’efficacité de nos forces armées» nous a affirmé l’expert en affaires militaires M.Mekkaoui.

Échiquier géopolitique
Ce dernier nous affirme alors que «Le Maroc s’est affirmé comme une véritable force sur l’échiquier géopolitique mondial, renforçant de manière significative ses alliances militaires tant en Afrique qu’au Moyen-Orient, avec les USA o encore Israël. L’effort stratégique de SM le Roi a permis au royaume de tisser des liens solides avec les pays africains, affirmant ainsi ses racines africaines tout en prenant en compte sa proximité avec l’Europe. ». L’expert affirme également qu’en parallèle, le Maroc a également consolidé sa coopération avec les pays du Conseil de Coopération du Golfe (CCG), en se positionnant comme un partenaire fiable et stratégique dans une région qui est de plus en plus au coeur des tensions internationales. Cette démarche s’inscrit dans la volonté du Maroc d’être un acteur majeur pour la stabilité et la sécurité, notamment grâce à ses capacités militaires renforcées et à sa diplomatie active.» Ainsi, la Fête du Trône 2023 révèle une fois de plus l’engagement indéfectible du Roi Mohammed VI en faveur de la modernisation et du renforcement des FAR. Une vision stratégique qui combine avec maestria tradition et modernité, en vue d’un Maroc toujours plus fort et serein.

Articles similaires