Objectif : Renouveler les instances nationales du parti

Le RNI tient son congrès national les 4 et 5 mars 2021

C’est le premier congrès après la victoire du RNI aux dernières élections du 8 septembre 2021. Tous les militants et militantes du parti sont ainsi appelés à se mobiliser pour réussir cette importante et décisive étape organisationnelle de son histoire politique.

Le bureau politique du RNI s’est réuni, jeudi 11 novembre 2021, sous la présidence de Aziz Akhannouch. Une réunion importante à l’issue de laquelle il a été décidé d’une façon unanime de tenir un congrès national ordinaire les 4 et 5 mars 2022.

Cette annonce intervient dans le cadre du respect des lois fondamentales et internes du parti et en vue de renouveler ses institutions nationales et de contribuer à la production intellectuelle et politique prenant en considération les enjeux et les perspectives de la prochaine étape.

Tous les militants et militantes sont appelés à se mobiliser pour réussir cette importante et décisive étape organisationnelle de l’histoire du parti. Le bureau politique du parti a tenu à louer le travail acharné des différents groupes régionaux et provinciaux et des organisations parallèles du parti dans l’encadrement et l’écoute des citoyens, conformément à la politique de proximité menée par le parti.

Lors de la réunion du bureau politique, le président du RNI, Aziz Akhannouch, a salué la teneur du discours de S.M. le Roi Mohammed VI à l’occasion du 46ème anniversaire de la Marche verte et les positions fermes qui consolident la justesse de notre première cause nationale et qui mettent en avant la confiance dont jouit notre pays auprès de la communauté internationale en tant que partenaire crédible.

Il a, en outre, précisé que les membres du bureau politique ont salué les importants acquis et réalisations en matière de développement dans les provinces du Sud, en particulier les victoires diplomatiques successives, comme en témoigne le nombre de représentations diplomatiques récemment ouvertes dans les villes de Laâyoune et Dakhla.

Nouvelle ère politique
Ils ont, par ailleurs, réaffirmé leur mobilisation et engagement continus à contribuer aux efforts du processus de développement et au renforcement des opportunités d’investissement dans les régions du Sud, conformément à l’esprit du nouveau modèle de développement.

L’organisation d’un congrès national pour le parti répond à une ambition et une exigence du président pour avoir des structures représentatives nationales et régionales qui soient à la hauteur de la nouvelle ère politique, marquée par l’arrivée d’une nouvelle coalition gouvernementale qui s’engage à rétablir la confiance entre les Marocains et les responsables politiques. Le souci de Aziz Akhannouch est d’avoir une nouvelle élite politique formée, forte et capable de produire des idées à même de faire avancer le parti et avec lui le pays.

Depuis le 8 octobre 2021, le Royaume est dirigé par un nouveau gouvernement dans lequel les Marocains placent tous leurs espoirs pour pouvoir améliorer leur vie et recouvrer le pouvoir d’achat perdu en conséquence de la crise sanitaire.