Les risques d’un nouveau plongeon préoccupent les autorités sanitaires

Baisse des décès, mais légère hausse des contaminations

Le Maroc assiste, quelques semaines après la levée de certaines restrictions sanitaires, dont la réouverture des frontières et le repoussement du couvre-feu nocturne jusqu’à 23 heures, à une évolution contrastée de la situation épidémiologique. Une évolution marquée, d’un côté, par une légère hausse des contaminations à la faveur d’un relâchement constaté par les autorités sanitaires dans le non-respect des gestes barrières.

Et, de l’autre, par une baisse des cas de décès d’environ 18%. Ces nouvelles statistiques sanitaires ont été publiées, mardi 22 juin 2021, par le ministère de la santé à travers son porte-parole, Abdelkrim Meziane Bellefquih. Mais si le taux de contamination a connu une augmentation sensible de 12,05%, le taux de positivité a, quant à lui, enregistré une légère baisse, passant de 3,87% à 3,31%.

Alors que le nombre des cas critiques admis aux unités de soins intensifs est resté stable, celui des patients sous intubation a baissé de 50% durant la même période. De manière générale, la situation épidémiologique demeure sous contrôle, appelant par ailleurs à davantage de vigilance afin d’éviter toute résurgence de la diffusion du virus. Le responsable du ministère de la santé a, par ailleurs, évoqué la poursuite, pour la 21ème semaine, de la campagne nationale de vaccination contre la Covid-19, assurant que les quantités du vaccin Sinopharm reçues le week-end dernier donneront une forte impulsion à cette opération.

Le retour des Marocains résidant à l’étranger pour les vacances d’été entraînera une dynamique sociale qui pourrait s’accompagner d’une accélération de la circulation du virus. Cette situation représente un défi majeur, d’où la nécessité de maintenir l’engagement pour faire réussir la campagne de vaccination et l’impératif du respect strict des mesures préventives.

A.A