Résultats financiers 2019 du groupe OCP

Un groupe résilient

Le groupe OCP consolide sa position d’acteur majeur sur le marché international des phosphates.

“De bons résultats annuels et une rentabilité supérieure à la moyenne ont été enregistrés durant cet exercice et ce, en dépit d’une conjoncture moins favorable », explique OCP dans sa récente communication financière. Ainsi, le Groupe, dirigé par Mostafa Terrab, n’en finit pas d’afficher résilience sur résilience. L’année 2019 n’échappe pas à la règle.

En effet, la solidité du groupe n’est autre que le résultat d’une flexibilité industrielle associée à un leadership en matière de capacités de production et de maîtrise des coûts. « Cette performance a été réalisée grâce aux investissements du Groupe qui lui confèrent, à ce jour, une position de leadership en matière de maîtrise de coûts ainsi qu’en termes de capacités de production », expliquent les dirigeants de l’OCP. « Ce positionnement soutient la résilience d’OCP et lui permet de continuer à surperformer le secteur dans un contexte marché moins favorable ». Résilience qui ne peut que se traduire favorablement dans les bons résultats du Groupe, à commencer par une marge bénéficiaire (EBITDA)) de 28%, soit à un niveau largement supérieur à la moyenne du secteur située autour de 20%.

Certes, compte tenu de la situation conjoncturelle marquée par une baisse globale des prix, l’OCP a réalisé en 2019 un chiffre d’affaires en léger repli. Il a ainsi diminué de 3% pour revenir à 54,09 milliards de dirhams. Le Groupe relève également une légère baisse des volumes des ventes de roches à l’export au moment où ceux des ventes d’acide phosphorique sont restés globalement stables.

Coûts d’amortissement
Quand aux ventes en volumes d’engrais phosphatés, elles ont augmenté de 8% se situant à près de 9 millions de tonnes alors qu’elles atteignaient les 8,1 millions de tonnes en 2018. En 2019, le Groupe OCP a vu sa marge brute atteindre les 34,25 milliards de dirhams, en dépréciation de 3% par rapport à l’année précédente. « La forte baisse des prix des engrais a été compensée par la baisse des coûts des matières premières (soufre et ammoniac). Le taux de marge brute se maintient à 63%» , note le Groupe OCP.

Le résultat net consolidé s’est établi pour ledit exercice à 3,01 milliards de dirhams. Il s’inscrit en baisse par rapport à l’année précédente, et ce sous l’effet principalement des coûts d’amortissement plus élevés, en lien avec la mise en production des nouveaux investissements réalisés. Malgré ce contexte défavorable, le groupe que dirige M. Terrab a su « tirer profit de sa flexibilité industrielle et son agilité commerciale pour adapter son mix produit à la demande », explique la communication financière. Résultat : le groupe est arrivé à consolider, en 2019, sa position d’acteur majeur à travers des exportations vers les plus importantes régions importatrices plus particulièrement en Amérique latine et en Europe. Le Groupe OCP a, par ailleurs, développé la demande d’engrais sur les marchés émergents africains où les ventes ont connu une hausse de 11% comparé à 2018.


Laisser un commentaire

Merci de cocher cette case
X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger