Les zones industrielles de Tanger bouclées par les autorités (Reportage photo)

Mesures préventives anti Covid-19

Ce matin, 7 août, la zone industrielle Gzenaya et Tanger Free Zone (TFZ) sont désertes. D’habitude en effervescence, ces deux zones, poumons industriels de la ville du détroit, ont été fermées par les autorités. Une décision qui s’inscrit dans le cadre des dernières mesures préventives prises par le gouvernement afin de limiter la propagation du Covid-19.

Un agent d’autorité de l’arrondissement de Gzenaya nous confie que l’appel à la fermeture d’usines à Tanger ne date pas d’aujourd’hui, mais depuis quelques semaines. «Aujourd’hui, nous renforçons ces mesures vu l’apparition de plusieurs foyers industriels au niveau de ces zones», nous déclare-t-il.

Un tour dans ces deux zones nous confirme les dires de notre source. Usines fermées, nombre d’agents de sécurité multiplié par 2, contrôle renforcé et vérification des températures à l’entrée de TFZ, entre autres.

Si au début d’après-midi, les accès sont toujours ouverts, c’est pour permettre à ceux qui travaillaient le soir de quitter la zone industrielle, nous confie un agent de sécurité.

Cette fermeture devrait durer entre une à deux semaines, nous lance notre source. Mais tout dépendra de l’évolution de la situation épidémique dans la ville de Tanger.

Par ailleurs, nous avons pu confirmer sur place la fermeture, par des barrages, de la zone industrielle Al Majd. Celle de Mghogha subirait également le même sort.

En attendant, c’est toute la région qui pâtira de cette mise à l’arrêt de ses zones industrielles, réputées les principaux pourvoyeurs d’emploi, engrangeant des milliards de dirhams de revenus pour l'économie la région. Un manque à gagner considérable en ces temps de crise.


Laisser un commentaire

X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger