Relations bilatérales : Sortie de crise entre Rabat et Berlin

Le ministère fédéral allemand des Affaires étrangères a publié, le 13 décembre 2021, un article sur les relations bilatérales entre le Maroc et l’Allemagne. Un article où Berlin salue les efforts du Maroc, notamment grâce au plan d’autonomie, pour parvenir à un résultat politique équitable, durable et acceptable sur la question du Sahara.


L’année 2021 a été marquée par une crise diplomatique entre le Maroc et l’Allemagne. Le principal déclencheur de cette crise a été la réaction de l’Allemagne suite à la reconnaissance par l’ex-président américain Donald Trump de la marocanité du Maroc sur ses provinces du Sud. Berlin avait critiqué ouvertement cette décision et avait mené des actions «hostiles» aux intérêts du Maroc notamment en lien avec sa souveraineté et son intégrité territoriale.

Le Maroc a aussitôt réagi à travers la suspension de tous les contacts avec la représentation diplomatique allemande au Maroc, ses organisations affiliées et ses fondations politiques. Neuf mois après cette suspension et avec la prise de fonction du nouveau gouvernement d’Olaf Scholz début du mois de décembre 2021, cette crise semble s’estomper et un début de réchauffement des relations diplomatiques est palpable.

Le 13 décembre 2021, le ministère fédéral allemand des Affaires étrangères a publié un article sur les relations bilatérales entre le Maroc et l’Allemagne. En préambule de cette publication, la diplomatie allemande qualifie le Maroc, «tant sur le plan politique que culturel et économique, d’un trait d’union entre le Nord et le Sud. Le pays est un partenaire essentiel de l’Union européenne et de l’Allemagne en Afrique du Nord. L’Allemagne et le Maroc entretiennent des relations diplomatiques depuis 1956», rappelle le ministère allemand.

Selon la même source, le Maroc a entrepris de «vastes» réformes et il joue un rôle «majeur» pour la stabilité et le développement durable dans la région. En témoigne notamment son engagement diplomatique en faveur du processus de paix libyen, estime le ministère des Affaires étrangères.

Sur la question du Sahara, Berlin indique : «À travers l’envoyé personnel du Secrétaire général des Nations Unies Staffan de Mistura, l’ONU s’emploie à trouver une solution à la question du Sahara occidental. La position du gouvernement fédéral à cet égard reste inchangée depuis des décennies. L’Allemagne appuie les efforts déployés par l’envoyé personnel  pour parvenir à un résultat politique équitable, durable et acceptable pour tous sur la base de la résolution 2602 (2021) du Conseil de sécurité des Nations Unies». Et d’ajouter : «Avec son plan d’autonomie soumis en 2007, le Maroc a apporté une importante contribution à un tel accord».

Le Maroc n’est pas rester indifférent à ces déclarations et à cette volonté de tourner la page. Le 22 décembre 2021, le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger a publié un communiqué où il exprime son satisfecit «des annonces positives et les positions constructives faites récemment par le nouveau gouvernement fédéral d'Allemagne».

Ces annonces «permettent d’envisager une relance de la coopération bilatérale et le retour à la normale du travail des représentations diplomatiques des deux pays à Rabat et à Berlin», souligne le ministère dans un communiqué. Le royaume du Maroc espère que ces déclarations se joindront aux actes pour refléter un nouvel état d’esprit et marquer un nouveau départ de la relation sur la base de la clarté et du respect mutuel, a ajouté le ministère.