Un engagement pour la relance du tourisme national

La CDG ouvre six nouvelles unités hôtelières

Le leader de l’investissement touristique, Madaëf, filiale du groupe CDG, s’apprête à ouvrir six nouvelles unités hôtelières d’ici la fin de l’année 2021, contribuant, ainsi, à la relance du secteur du tourisme.

Les unités en cours d’ouverture vont représenter plus de 3.000 lits supplémentaires dans le portefeuille Madaëf. En plus du renforcement de la capacité d’accueil touristique au niveau national et sa montée en gamme, Madaëf ambitionne de professionnaliser et de structurer davantage ces écosystèmes avec la création de 3.000 nouveaux emplois directs et indirects.

Ces ouvertures sont réparties sur l’ensemble du territoire et concernent de grandes signatures hôtelières, à savoir Hyatt Regency Taghazout, un Village de Vacances Touristiques et une Résidence Touristique à Al Hoceima, qui seront inaugurés sous une enseigne internationale de renom, Marriott Rabat, ou encore Kasbah Aït Abbou et Kasbah Dar Al Hiba, des concepts d’hébergement authentique de luxe développés avec d’autres partenaires et brandés Six Senses.

L’enveloppe consentie par Madaëf pour ces ouvertures est à la hauteur de ses ambitions. Elle s’élève à 2,5 milliards de dirhams, dont la moitié porte sur la destination Al Hoceima, ce qui traduit la volonté de Madaëf de poursuivre son engagement en faveur de l’attractivité d’un territoire où le groupe CDG a très largement investi ces dernières années. Et de rappeler que Madaëf annonçait, en octobre dernier, un accord avec son partenaire historique Club Med, portant sur un programme d’investissement de 312 millions de dirhams visant à accélérer le développement du Club Med Marrakech La Palmeraie et à redynamiser le Club Med Yasmina, situé sur la côte méditerranéenne.

«Nous venons réaffirmer notre engagement en faveur du développement du secteur touristique dans notre pays, et ce à travers une dynamique d’investissement que nous poursuivons, aujourd’hui plus que jamais, en dépit de la conjoncture actuelle», a indiqué, Mamoun Lahlimi Alami, Administrateur Directeur Général de Madaëf. «Cette dynamique vise à la fois à accompagner l’émergence de certaines destinations en en renforçant les capacités hôtelières, mais également à enrichir l’offre produit de nos actifs. Il s’agit là des priorités que nous nous sommes fixées suite à notre analyse prospective des évolutions du secteur», a-t-il poursuivi.

Conformément au positionnement du groupe, qui oeuvre à l’essor économique des régions à travers des actions à portée locale, les recrutements dans les nouvelles unités hôtelières se sont faits dans les régions d’implantation des projets. Toujours sur le volet de l’emploi, Madaëf assure avoir préservé, durant toute la période de la crise sanitaire, l’ensemble des emplois et des salaires au niveau de ses actifs touristiques. L’objectif est d’assurer la relance dans les meilleures conditions en maintenant une qualité de service intacte.