Réforme des études médicales : Les étudiants en médecine manifestent par centaines à Casablanca


Une semaine après avoir observé un débrayage devant le Parlement, les étudiants en médecine, toutes spécialités confondues, ont organisé ce samedi 25 mai 2024 une manifestation pacifique. Lors de ce rassemblement, les futurs médecins ont exprimé leur grogne face à la coupure des voies de communication par les ministères de l’Enseignement supérieur et de la Santé. ‘‘Nos principales revendications n’ont pas été étudiées par le ministère de tutelle’’, a déploré une étudiante à la faculté de médecine et de pharmacie de Casablanca.

Cette jeune manifestante regrette que les parties prenantes aient négligé la question relative à l'insuffisance de la capacité d’accueil des facultés de médecine face au nombre croissant d'étudiants, entre autres doléances exprimées par cette catégorie d’étudiants. Les futures blouses blanches estiment que la nouvelle réforme entrée en vigueur en mars 2023, à savoir la réduction du nombre d’années d’études, qui sont passées de sept ans à six ans, a été conçue de manière ‘‘anarchique’’.

Outre leur principal dossier revendicatif, les étudiants manifestent également pour que soit levée la décision de suspendre plusieurs de leurs camarades, inscrits dans les différentes facultés à travers le Royaume. ‘‘Nous sommes décidés à poursuivre le boycott des cours jusqu’à satisfaction de nos revendications’’, a conclu cette étudiante casablancaise.

Pour rappel, les étudiants en médecine sont entrés dans une phase de boycott et de manifestation depuis décembre 2023. Le département de tutelle avait cependant précisé qu’aucun changement ne sera apporté au calendrier des examens et qu’il n’y aura pas de session exceptionnelle malgré le boycott des cours.


 

 

 

 

Articles similaires