Redouane Semlali, tu as raison de nous insulter !

Tu as raison Redouane Semlali, oui je te tutoie. Dans ta dernière sortie médiatique, aussi incompréhensive, maladroite et, le moins que l’on puisse dire, arrogante, t’as eu le culot de débiter: «Les cliniques privées ne peuvent pas gérer la misère et la pauvreté des Marocains. Celui qui n’est pas satisfait par les tarifs n’a qu’à aller se plaindre à Rabat». Non, vous ne rêvez pas. Le président de l’Association nationale des cliniques privées a bien proféré ces propos insultants. Il n’en est pas à sa première bêtise. Ce récidiviste, en voulant esquiver la cupidité d’une profession, s’est tiré une balle dans le pied.

En insultant les Marocains qui ont fait sa richesse, Semlali fait preuve d’un grand manque de reconnaissance et d’une absence inouïe du sens de la solidarité et d’entraide, en cette période exceptionnelle. «Notre raison de vivre, ce sont les malades», tu as raison. Les malades sont ta raison de vivre, et ta source d’opulence. Tu as raison de les regarder de haut. Toi qui as été accueilli à bras ouverts, la semaine dernière, par le ministre de Santé. Tu as raison de nous insulter, notre ministre de tutelle ne nous défend pas. Les conflits d’intérêt et autres connivences sont monnaie courante dans ce gouvernement.

Tu as raison d’admettre que vous recevez des chèques de garantie, pourtant interdits par la loi, défiant les lois du pays. Car, tu le sais bien, tu ne seras pas traîné en justice. Tu as raison de nous mentir sur les prix de l’oxygène. Dans un élan de mauvaise foi, tu avances le chiffre de 6.000 à 8.000 dirhams par jour en oxygène, alors que les cliniques privées rechargent leurs bonbonnes à 600 dirhams, pour les facturer à 300 dirhams l’heure. Faisons le calcul, un patient en détresse respiratoire a besoin de deux bonbonnes d’oxygène par jour, ce qui coûte 1.200 dirhams à la clinique. En lui facturant 300 dirhams par heure, la clinique se fait un bénéficie de 6.000 dirhams. Rien que ça.

Tu as raison de tirer à boulets rouges sur l’Etat, qui t’as permis de t’engraisser, car absent d’un secteur vital pour les Marocains, les jetant en pâture aux mafieux de la santé et ouvrant ce secteur aux investisseurs peu scrupuleux d’éthique et d’humanisme. Des témoignages, nous en avons reçu des dizaines, où le manque de professionnalisme, d’incompétence et de non-respect de la loi par des cliniques privées est avéré, preuves à l’appui. Et ta dernière sortie médiatique insultante et méprisante envers ce peuple n’est que la partie apparente d’un secteur qui se croit au-dessus des lois


X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger