Récolte de fraises : 842 ouvrières saisonnières marocaines attendues en Espagne en janvier

Malgré la fermeture des frontières et les relations diplomatiques encore tendues avec Madrid, les saisonnières marocaines feront bientôt leur retour dans les plantations espagnoles de fruits rouges pour la prochaine saison de récolte.

Selon plusieurs médias ibériques, un premier contingent constitué de 842 ouvrières marocaines devrait arriver au port d’Algesiras durant les deux premières semaines du mois de janvier 2022, pour travailler dans les exploitations de fraises de la province de Huelva, en Andalousie.

Réparties en plusieurs contingents, les quelque 12.000 ouvrières marocaines qui prendront part à la cueillette de fraises cette année devront rejoindre le sud espagnol d’ici fin février ou début mars.

La fermeture des frontières du Maroc jusqu’au 31 janvier à cause de la propagation du variant Omicron aura donc retardé l’arrivée des saisonnières marocaines, qui commençait habituellement mi-décembre lors des précédentes campagnes de récolte, sans pour autant la faire annuler.

Sur les 12.000 femmes mobilisées cette année, 10.000 ont déjà pris part à des précédentes opérations de collecte de fraises en Andalousie. À cela s’ajoutent 2.000 autres, retenues en 2019 mais n’ayant pas pu faire le déplacement il y a deux ans à cause de la pandémie du covid-19.