Partenariat: La recherche scientifique au service de l'industrie 4.0

Un partenariat majeur dans le domaine de l’industrie 4.0 vient d’être paraphé entre le ministère de l’Industrie, du Commerce, de l’Economie Verte et Numérique, l’Agence de Développement du Digital (ADD), l’Université Euro-méditerranéenne de Fès (UEMF) et le Consortium du projet «Fez Smart Factory». Ce partenariat a pour objectif d’assurer une convergence et complémentarité entre le chantier «Smart Factory», porté par l’ADD, et le projet «Fez Smart Factory», initié par l’UEMF et les membres du Consortium associés au projet.

A travers cette initiative, les partenaires unissent leurs efforts pour tirer le meilleur profit des technologies de pointe de l’industrie 4.0 et promouvoir l’usage du digital au sein des PME industrielles. Ils ambitionnent également d’encourager et inciter à la recherche scientifique appliquée et à l’innovation dans le domaine du digital.

En répondant aux orientations générales pour le développement du secteur à horizon 2025 et notamment le volet «Ecosystème digital et innovation», ce partenariat traduit la volonté commune des partenaires de contribuer à l’amélioration de la compétitivité de l’industrie marocaine et de renforcer son positionnement à l’international.

«L’industrie 4.0 offre au Maroc un gisement d’opportunités illimitées pour franchir un nouveau palier de développement et transformer en profondeur les modes de production actuels. Ce partenariat permettra de conjuguer nos atouts digitaux et industriels pour développer un écosystème digital compétitif favorisant le transfert des technologies digitales 4.0», a déclaré Moulay Hafid Elalamy, ministre du Commerce et de l’Industrie.

Rappelons que la mise en oeuvre d’une usine intelligente (Smart Factory) regroupant l’ensemble des technologies de l’industrie 4.0 figure dans la feuille de route de l’ADD. Ce chantier a pour objectif d’accompagner la transformation digitale des entreprises industrielles Marocaines. L’ambition est de contribuer à l’émergence d’un écosystème favorisant le transfert des technologies digitales 4.0, le développement du capital humain et de l’emploi ainsi que l’innovation par la création et le développement d’entreprises innovantes.

La réalisation de cette usine intelligente vise à placer les opérateurs de production au centre de l’industrie du futur, en leur permettant de disposer d’outils intelligents qui améliorent leurs conditions de travail tout en les rendant plus efficients.