LE RAS-LE-BOL DES MAROCAINS FACE À UN GOUVERNEMENT EN PERTE DE LÉGITIMITÉ

CRISE SANITAIRE

Trois semaines après le discours royal, le gouvernement persiste et signe dans son absence de communication, manque de transparence et incapacité à mobiliser les Marocains.

“Ne dormez pas tôt. Une décision peut tomber à n’importe quelle heure”. Chaque dimanche, de tels messages ironiques sont publiés par les Marocains sur les réseaux sociaux. Des Marocains qui ont perdu toute confiance dans le gouvernement et qui se sont, malgré eux, habitués aux décisions de dernière minute.

On n’a pas cessé de le répéter depuis le début de cette crise, ce gouvernement manque cruellement de vision, gère mal sa communication, particulièrement sa communication de crise, ne dispose pas d’une stratégie claire et son approche dans la prise de décision dénote d’une incompétence flagrante et d’un grand mépris envers les Marocains. Des gouvernés assistés, pire, des mineurs aux yeux de l’Exécutif, qui ne les consulte aucunement dans des décisions majeures. Les exemples sont légion, que ce soit pour la rentrée scolaire, le reconfinement, le protocole sanitaire, ou encore les conditions de déplacements, le citoyen est toujours le dernier à savoir et se doit d’exécuter sans qu’il n’adhère forcément à telle ou telle décision.

Cette absence de responsabilisation et d’implication des Marocains n’est pas exempte de conséquences graves. A Kénitra, qui a été reconfinée la semaine dernière, des centaines d’habitants, pour la plupart des commerçants, ont manifesté pour exprimer leur colère suite aux changements d’horaires de fermeture de leurs commerces. A Rabat, Tanger et dans d’autres villes, les scènes de non-respect des décisions des autorités et de barrages forcés se multiplient. Le constat est toujours le même: les Marocains n’adhérent plus aux décisions du gouvernement et il est le premier responsable de la gravité de la situation sanitaire. Ceci alors que le dernier discours de Sa Majesté le Roi était très clair.

Scènes de colère
La situation est critique, les Marocains doivent faire preuve de vigilance et les autorités doivent redoubler d’efforts. Trois semaines après le discours royal, le gouvernement ne semble pas prendre conscience de la gravité de la situation. Rien n’a changé. Il fonctionne avec le même logiciel sécuritaire et prend des décisions hâtives, incompréhensibles et parfois contradictoires. Pourquoi aucun membre du gouvernement ne s’est adressé aux Marocains pour leur expliquer telle ou telle décision, pourquoi les citoyens ou les élus ne sont-ils pas consultés avant même la prise des décisions, où sont les campagnes de sensibilisation dans les radios, chaînes télé, affichages…?

Le gouvernement est aux abonnés absents, un gouvernement qui a perdu toute sa légitimité et n’arrive plus à faire adhérer et mobiliser le peuple marocain quant à la dangerosité de la crise sanitaire que traverse le pays. Alors qu’elles étaient en mode virtuel, les scènes de colère des Marocains se manifestent dorénavant dans la rue. Les forces de l’ordre sont dépassées et le gouvernement ne bouge pas d’un iota. Jusqu’à quand?.


Laisser un commentaire

X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger