Rabat, Paris, Alger et le Sahara : Les révélations de Sarkozy dans son dernier ouvrage


Soutien de la marocanité du Sahara, admiration inébranlable du Maroc et de son roi, et nuances sur le tropisme algérien... le nouveau livre de Nicolas Sarkozy, « Le Temps des combats », disponible sur les étals des librairies ce mardi 22 août et publié chez Fayard, en 560 pages vendues à 28 €,  dévoile sans retenue ses perspectives sur les enjeux maghrébins.

"Le Maroc est un pays frère. C’est un égal de la France qui doit désormais être considéré comme tel," écrit Sarkozy, soulignant l'importance du partenariat entre les deux nations tout en soulignant que "Le Maroc est devenu une grande puissance africaine. Ses entrepreneurs, ses intellectuels, ses artistes, ses élites n’ont plus rien à envier aux nôtres."

 


L’ancien président français exprime également une admiration profonde pour le roi Mohammed VI, déclarant que "Le roi Mohammed VI restera dans l’histoire comme l’un des plus grands souverains marocains. Son héritage sera même plus fécond que celui de son père."

 Une admiration qui tire ses sources également de la gestion royale stratégique des Frères musulmans au Maroc. Sarkozy cite ainsi cette réflexion de SM le Roi Mohammed VI où il affirme que "S’ils gagnent les élections législatives, je nommerai l’un des leurs Premier ministre. Il vaut mieux qu’ils soient confrontés aux réalités du pouvoir plutôt que d’en faire des martyrs en les mettant en prison." Une décision qui, selon Sarkozy, s'est avérée judicieuse, car "quelques années plus tard les Frères musulmans rassemblèrent moins de 10 % des suffrages des Marocains."

L'ancien président français évoque également les relations triangulaires entre la France, le Maroc et l'Algérie. "Le président Macron n’a pas toujours su trouver les mots ou les gestes que les Marocains attendaient. Son tropisme algérien lui procurera bien des déceptions," souligne-t-il. Il met en garde la France, stipulant qu'il faut "savoir choisir ses amis" et affirme que "La France devrait maintenant prendre clairement position en faveur de la marocanité du Sahara occidental."

Ainsi, Sarkozy insiste sur l'importance du partenariat franco-marocain "S’il est un domaine de la diplomatie française qui mériterait d’être revisité et amodié, c’est celui de notre engagement auprès de nos frères marocains."

Articles similaires