Salem Al Ketbi, politologue émirati : "Le Maroc et les Émirats convergent dans leur orientation politique"

Le Maroc et les Émirats convergent dans leur orientation politique


Quels sont, selon vous, les principaux points à retenir de la visite du roi Mohammed VI aux Émirats arabes unis?
Nous avons été ravis de la visite de Sa Majesté le Roi Mohammed VI aux Émirats arabes unis, où il a été chaleureusement accueilli par son frère, Son Altesse le Cheikh Mohammed ben Zayed Al-Nahyan, chef de l’État. Cette visite historique s’inscrit dans le cadre des relations fraternelles solides et durables entre nos deux pays, qui sont bâties sur une histoire partagée, des intérêts communs et des visions concordantes de l’avenir. Cette visite contribuera à élargir et à approfondir ces relations vers des horizons de plus en plus vastes et prometteurs. Les leaders des deux pays ont eu des discussions approfondies et fructueuses sur les moyens de renforcer la coopération dans divers domaines stratégiques, englobant l’économie, le commerce, les investissements et le développement durable.

De plus, ils ont abordé des questions régionales et internationales cruciales pour les deux parties, en cherchant à coordonner leurs positions et à consolider leur partenariat. En ce qui concerne les principaux points à retenir de cette visite, il est important de noter que les discussions ont porté sur des initiatives visant à renforcer les liens économiques, à promouvoir les investissements mutuels et à explorer des opportunités de coopération dans des secteurs clés. Cette visite a véritablement marqué une étape significative dans le renforcement des relations bilatérales et a jeté les bases d’une coopération future fructueuse.


Qu’est-ce qui distingue, à votre avis, les relations des Émirats et du Maroc au niveau arabe par rapport à d’autres pays de la région?
Les relations privilégiées entre ces deux pays se distinguent par plusieurs caractéristiques uniques et exceptionnelles. Les deux pays partagent de nombreux intérêts communs, tels que la sécurité nationale, le développement économique, le commerce et l’investissement. En outre, ils convergent dans leur orientation politique, favorisant la paix, la sécurité et la stabilité régionales. Cette convergence renforce les liens entre les deux pays et offre un socle solide et fiable pour une coopération continue et mutuellement bénéfique.

Face à certaines menaces communes, notamment celle de l’Iran, comment les deux pays pourraient-ils, d’après vous, oeuvrer pour préserver leur stabilité?
Les deux pays ont la possibilité de renforcer davantage leur coopération diplomatique en coordonnant étroitement leurs positions sur les questions régionales et internationales d’intérêt commun. Cela inclut une évaluation conjointe de la menace iranienne, permettant ainsi une réponse unifiée et efficace face à des défis géopolitiques complexes. La coordination étroite des politiques étrangères favorisera la création d’un front commun face aux enjeux mondiaux, renforçant ainsi la position et l’influence des deux pays sur la scène internationale.

Lire aussi

Articles similaires