Quatre semaines de Coronavirus : le Maroc solidaire

Notre pays, tout comme les autres nations de ce monde, traverse une phase critique sans précédent. L’annonce officielle du premier cas positif au coronavirus au Maroc, le 2 mars 2020, a déclenché une série de décisions afin de contrer au plus vite la propagation du fameux virus. Des prises de positions pensées, réfléchies et appliquées sur le terrain en un temps record. Un certain sentiment d’assurance et de confiance a été rétabli et accentué davantage par le contenu publié sur les réseaux sociaux, montrant le déploiement des autorités et forces de l’ordre dans les quartiers des différentes villes marocaines, incitant la population au confinement. L’élan de solidarité prend de l’ampleur chaque jour davantage.

Une vague de solidarité Ainsi, parallèlement aux opérations programmées dans le cadre du Fonds spécial pour la lutte contre le coronavirus, et dont le montant des contributions dépasse de loin les dix milliards de dirhams prévus initialement, de larges actions solidaires ont été menées et rapidement reprises partout au Maroc. Des initiatives personnelles visant à aider les professionnels ayant perdu leur emploi en cette période de confinement.

Une vague de solidarité a ainsi pris le dessus. Cette cohésion s’est exprimée également sur les réseaux sociaux, notamment Facebook, qui s’est transformé en un carrefour de l’actualité. Tout le monde s’empresse pour présenter les dernières nouvelles, allant des statistiques annoncées par le ministère de la santé, aux vidéos poignantes partagées par les médecins des hôpitaux publics. Une phase qui malgré les réactions positives et encourageantes des internautes, restera difficile pour tout le corps médical.


Laisser un commentaire

Merci de cocher cette case
X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger