Quand des médias étrangers mènent une guerre larvée contre le Maroc

La conspiration des obscurs

Les attaques aiguisées et acerbes contre le Maroc font depuis quelques années déjà, la doctrine de quelques médias étrangers, notamment français et algériens, publics et privés. Liberté d’expression ou travail de sape?

Le Maroc, son Roi, sa politique, son gouvernement, ses problèmes sociaux, sa nature, sa culture…. Aucune semaine ne passe sans que des médias étrangers consacrent des articles, des émissions et parfois même la une aux affaires internes du Maroc.

La question se pose quand des médias publics à l’image de France Inter et avant elle l’Agence France Presse (AFP), choisissent de s’incruster de façon presque régulière dans les problèmes internes du Maroc, ce qui met en question les objectifs et l’agenda de ces médias. D’autres médias privés, tels que Le Monde Le Nouvel Observateur, Maghreb Confidentiel et La Croix visent également le Royaume avec des reportages tels qu’un reportage intitulé «Au Maroc, le calvaire des travailleuses domestiques subsahariennes: «Pourquoi tu es assise? Il faut faire ça!», ou encore «Au Maroc, un «manuel de techniques» pour museler les voix critiques». Pour Sami el Moudni, président du Forum Marocain des Jeunes Journalistes, «L’ensemble de ces médias ont le droit de traiter, commenter et analyser les sujet qu’ils veulent». Toutefois, El Moudni estime que le danger réside dans le regard orientaliste dont certains médias européens traitent le Maroc.


«Ces médias prennent toujours la posture du professeur, des représentants des pays démocratiques, épanouis, égalitaires… qui apprennent au Maroc, pays sous-développé, les droits de l’homme et les valeurs». Ces clichés représentent un moyen qui pourrait être utilisé par les pays européens pour faire des pressions sur le Maroc, conclut El Moudni.

Une obsession

Algérie Presse Service, Acchourouk, Djazair News…. L’ensemble des médias algériens se mettent au service de leur régime et affichent une obsession maladive du Maroc. Pour tous les problèmes de l’Algérie, le Maroc serait la cause.

Du “complot marocain” à l’origine de l’élimination humiliante de l’équipe algérienne de football de la phase finale de la coupe du monde 2022 au Qatar, à nommer de «marocaines» des sauterelles s’étant récemment mises à attaquer des exploitations agricoles de l’Ouest de l’Algérie, selon Ennahar TV, proche des services de renseignement militaires de la voisine de l’Est, les médias algériens ont l’imagination fertile mais la raison pitoyable.

Des produits médiatiques d’une médiocrité évidente qui perçoivent et construisent bel et bien le Royaume du Maroc comme l’ennemi à diaboliser. «L’Algérie ne perçoit plus le Maroc comme un rival, mais comme un potentiel ennemi» titrait Le Monde, en date du 5 septembre 2021. Ainsi, au lieu de travailler à construire la paix entre deux peuples frères, les médias algériens détruisent leur pays et aspirent à impacter le Maroc également.