Les provinces du sud au coeur de la dynamique d'investissement

Les "régionales de l'investissement" du groupe banque populaire posent leurs valises à Laâyoune

L’objectif fixé est, entre autres, d’accompagner 300 porteurs de projets, à l’horizon 2022, et de financer 70% des projets accompagnés.

Le Centre régional d’investissement de Laâyoune-Sakia El Hamra, l’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences, la fondation Création d’entreprises du groupe BCP et la Banque populaire de Laâyoune ont signé, mercredi 9 juin 2021, à Laâyoune, une convention de partenariat en faveur de l’entreprenariat ayant pour objectif la mise en place du programme intégré d’accompagnement dénommé Riyada. La signature de cette convention s’inscrit dans la continuité des directives royales visant à accompagner les initiatives entrepreneuriales dans l’ensemble des régions du Royaume.

Ciblant les porteurs de projets pouvant bénéficier d’un financement dans le cadre du programme intégré d’appui et de financement des entreprises, Riyada vise à promouvoir l’esprit entrepreneurial dans la région, à travers l’accompagnement et la formation des porteurs de projets durant l’ensemble des phases de leurs projets.

Inclusion financière des jeunes
Cela va du cadrage de l’idée de départ jusqu’à l’aide au montage du dossier de financement, en passant par des formations autour de l’entreprenariat, l’aide au montage du business plan et l’assistance dans les démarches de création d’entreprises. L’objectif fixé est d’accompagner 300 porteurs de projets à l’horizon 2021, de financer 70% des projets accompagnés à travers une déclinaison préfectorale et provinciale et d’organiser des évènements autour de l’entreprenariat au niveau de la région.

Les parties signataires de la convention s’engagent à unir leurs expertises, en parfaite synergie, au profit des porteurs d’idées afin de leur apporter un accompagnement personnalisé et à grande valeur ajoutée, en permettant, notamment, une meilleure inclusion financière des jeunes dans le cadre du financement PIAFE. Il convient de rappeler que le PIAFE a été initié suite aux instructions royales pour accompagner les porteurs de projets, notamment dans le volet de l’appui et de l’accompagnement, à travers une coordination d’actions au niveau régional. Dans ce cadre, le comité de suivi du projet Riyada veillera à l’application des actions de ce programme en concordance avec le PIAFE, au profit des jeunes porteurs de projets et des TPME.

Le directeur du CRI de Laâyoune-Sakia El Hamra, Mohamed Jifer, a indiqué que cette initiative vise à booster la dynamique entrepreneuriale dans la région, dans le cadre du programme intégré d’appui et de financement des entreprises, lancé par S.M. le Roi en janvier 2020, ajoutant que ce partenariat porte sur trois dimensions.

M. Jifer relève que la première dimension est temporelle, avec la nécessité de redynamiser l’économie régionale à travers l’entreprenariat en cette phase post-Coronavirus. La deuxième dimension territoriale et spatiale porte sur l’adoption d’une démarche de proximité par rapport aux jeunes porteurs de projets.

Quant à la troisième, elle est liée à la gouvernance en vue d’agir dans un esprit de convergence et de transversalité avec toutes les parties prenantes pour pouvoir aller de l’avant et relever tous les challenges socio-économiques dans la région.