Un programme de développement par le sport lancé à Casablanca

À l’occasion de la célébration des Journées internationales de l’éducation et du sport féminin, un programme de développement par le sport a été lancé à Casablanca le lundi 24 janvier 2022. Il est destiné aux jeunes filles adolescentes, aux mamans et aux filles à mobilité réduite.

Lors de ce lancement, il a été également procédé au démarrage de la 2e promotion de l’école de la deuxième chance orientée métiers du sport, au sein des locaux de l’école de la 2e chance -Nouvelle Génération- basée à l’ancienne Médina de Casablanca, en présence du consul des États-Unis au Maroc, du représentant du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA), du directeur de l’Académie Régionale de l’Éducation et de la Formation de la région Casablanca-Settat et des bénéficiaires des programmes de l’ONG Tibu Africa, initiatrice de ces programmes.

Mohamed Amine Zariat, président de l’ONG Tibu Africa, a ainsi souligné que cet événement s’inscrit dans le cadre de la célébration par Tibu Africa et ses partenaires des Journées Internationales de l’éducation et du sport féminin, notant qu’il s’agit d’une occasion idoine pour l’ONG afin de mettre en avant l’ensemble de ses programmes à fort impact social en faveur de la jeune fille adolescente et des jeunes femmes. Et de poursuivre qu’en 2022, Tibu Africa compte lancer 3 initiatives africaines qui vont créer un impact transformationnel auprès de 17.500 filles et femmes, ajoutant qu’avec l’appui de l’UNFPA, Tibu Africa travaille pour promouvoir le bien-être des adolescentes à travers des interventions innovantes basées sur une approche sportive.

Dans ce sens, il a souligné qu’en plus des programmes de la 2e chance-Nouvelle génération- Orientée métiers du sport et ceux visant à promouvoir la pratique du sport, les mamans et les adolescents dans les quartiers cibles profitent d’un ensemble d’ateliers de langues, de sciences et de technologies pour renforcer leurs capacités et améliorer leur revenu. Ceci leur permettra un meilleur accès au marché d’emploi, notant que les femmes peuvent aussi renforcer leur présence sur la scène sportive en affluant sur les stades les mercredi, samedi et dimanche.

Pour sa part, le directeur de l’Académie régionale de l’éducation et de la formation (AREF) de la région Casablanca-Settat, Abdelmoumen Talib, a mis en avant les résultats positifs de la première édition du projet de la 2e chance, notant que plus de 70% des lauréats de la première promotion de ce programme ont pu intégrer le marché d’emploi