Profil : Zouhair Lahna, le Casablancais qui soigne les blessés des zones de guerre dans le monde


Lauréat en 1992 de la faculté de médecine de Casablanca où il est né il y a un peu plus de 50 ans, Zouhair Lahna est parti en France pour faire sa spécialité. Il a eu son diplôme de gynécologie en 1998.

C’est en France qu’il avait entamé son parcours de médecin volontaire au sein des ONG comme Médecins sans frontières ou Médecins du monde. De retour au Maroc, il a consacré son temps à la formation, aussi bien des médecins, les gynécologues obstétriciens, que les sages-femmes.


Cela ne l’a pas empêché d’aller dans plusieurs pays, dans le cadre des missions des médecins humanitaires : il a été au Congo, en Ethiopie, au Mali, en Mauritanie ou encore aux Comores, pour ce qui est de l’Afrique.

En Asie, il a été en Afghanistan, en plein guerre, en Syrie, également en plein guerre, au Yémen et en Lybie. Quant à Gaza, il a été cinq fois. «J’ai un parcours de 25 ans de médecin humanitaire, c’est difficile, c’est risqué, mais c’est un engagement de vie…», nous ditil depuis Bruxelles, capitale belge, où il a été pour plaider la cause des Palestiniens meurtris, devant le Parlement européenl

Articles similaires