Deux premières unités de recherche et de production d'ammoniac vert à Jorf Lasfar dans les starting-blocks de l'UM6P

Deux unités de recherche et de production d’ammoniac vert à Jorf Lasfar sont dans les starting-blocks de l’UM6P. Ayant atteint un certain degré de maturité industrielle, ces deux projets pilotes sont gérés par Innovate for Industry, l’entité de l'Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P), créée en mai 2021.

En effet, comme l’explique Mohamed Bousseta, directeur de l’entité Innovate for Industry, le premier projet consiste en un pilote préindustriel de recherche et de production de 4 tonnes par jour d’ammoniac vert, équipé d’une capacité d’électrolyse de 4MW, dont 2MW PEM et 2MW Alcalin. «Ce projet pourra être alimenté par de l’Energie photovoltaïque ou/et éolienne et sera équipé d’un émulateur qui permettra de simuler plusieurs profils d’alimentation électrique. On alimente des électrolyseurs pour produire du dihydrogène et du dioxygène. Le dihydrogène sera ensuite stocké et combiné au diazote pour produire de l’ammoniac qu’on peut utiliser dans les procédés nécessaires à la production de fertilisants».

Fruit d’un partenariat entre le Groupe OCP, l’UM6P et l’IRESEN, la plateforme Green H2A, qui sera située dans le cœur du site industriel de Jorf Lasfar du Groupe OCP, sur une superficie initiale de 5ha, sera dotée d’autres pilotes et démonstrateurs «outdoor» à venir, et sera munie d’un bâtiment abritant des laboratoires «indoor», ainsi que les bureaux des chercheurs. «Nous allons utiliser des technologies nouvelles, donc il est nécessaire de lancer des projets pilotes pour apprendre et faire de la recherche. Cela va permettre aux chercheurs, aux doctorants et aux étudiants de pouvoir faire de la recherche et se former. L’objectif est également de former et de préparer les compétences qui peuvent opérer dans ce domaine nouveau. Nous sommes actuellement dans les dernières étapes pour signer avec un partenaire qui va livrer ce projet pilote clé en main dans un délai de 19 mois», a précisé M. Bousseta.

Quant au deuxième projet, initié conjointement par le Groupe OCP, Shell et l'UM6P, il vise à évaluer la faisabilité de la production à grande échelle d'ammoniac à faible teneur en carbone en utilisant de l'hydrogène produit à partir d'énergie renouvelable. Le projet pilote comprendra une installation qui crée du dihydrogène et du diazote pour produire de l'ammoniac. «Nous sommes actuellement en train de finaliser le cahier des charges technique pour lancer l’appel d’offres. Ce projet vise la construction d’une unité pilote de production d’ammoniac et la réalisation d’une étude de faisabilité pour aller vers une plus grande capacité de production de l’ammoniac vert», affirme le responsable. Et de noter que d’autres projets dans d’autres domaines d’intérêt de l’UM6P seront bientôt annoncés.