Prêche unifié du vendredi : le conseil supérieur des oulémas fait marche arrière


Après la polémique provoquée par un imam tangerois révoqué de ses fonctions de prêcheur dans une mosquée à Tanger après avoir dénoncé l'obligation imposée aux imams de lire un texte venu du ministère des habous, le conseil supérieur des oulémas a annoncé, lundi 8 juillet 2024, l'abandon du prêche unifié du vendredi.

Les imams des mosquées du Royaume ne seront plus tenus de réciter le prêche dont le texte est préparé par le ministère des habous et des affaires islamiques.


Ce prêche imposé du haut devient ainsi un texte facultatif qui perd son caractère obligatoire.

Un soulagement pour beaucoup d'imams  marocains qui voient dans ce prêche unifié du vendredi comme une humiliation et une insulte de leur intelligence.

Articles similaires