Les ports marocains résistent à la crise

HAUSSE DU TRAFIC PORTUAIRE EN 2020

92,5 millions de tonnes de marchandises ont transité dans les ports marocains en 2020, soit une hausse de plus de 5% par rapport à 2019. Une belle performance dans ce contexte de crise sanitaire.

Les ports gérés par l’Agence nationale des ports (ANP) ont enregistré de bonnes performances en 2020, en dépit de la pandémie. C’est ce que révèle l’Observatoire de la compétitivité des ports marocains (OCPM) dans son rapport sur la performance portuaire durant l’année écoulée. Le rapport nous révèle que le volume global des produits qui ont transité par ces ports a atteint 92,5 millions de tonnes l’année dernière, après les 88 MT réalisées en 2019, soit une hausse de 5,1% par rapport à l’année 2019.

«En dépit de la crise sanitaire mondiale, de bonnes performances ont été enregistrées en 2020, au niveau des ports gérés par l’ANP, notamment en matière d’amélioration des indicateurs de la manutention et du traitement du passage des principales marchandises dans les ports, de maîtrise de séjour des navires aux ports et de la poursuite des travaux de dématérialisation et simplification des procédures de transit portuaire via le Guichet Unique, etc.», souligne-t-il.

Les importations se sont bien distinguées, puisqu’elles sont passées de 56,1 millions de tonnes en 2020, contre 53,8 millions de tonnes en 2019. Une augmentation qui résulte principalement de la hausse de 34,4% des importations de céréales, celles du soufre (8,8%), de l’acide sulfurique (29,6%) et de l’ammoniac. Toutefois, précise l’OCPM, la pandémie a fortement impacté d’autres trafics, particulièrement le trafic conteneurisé, avec une baisse de 5,7% en tonnage et une baisse de 4,5% en EVP (équivalent vingt pieds), les hydrocarbures (-11,5%), ainsi que les produits sidérurgiques. La valeur des importations a aussi connu une baisse de 14,1% pour se chiffrer à 422 milliards de dirhams en 2020.

Les engrais et le phosphate s’illustrent
Les clignotants sont également au vert pour les exportations, qui ont atteint 33,5 millions de tonnes, soit une hausse de de 7,6% par rapport à 2019, principalement grâce aux exportations d’engrais, qui ont augmenté de 34,5%, et celles du phosphate, qui ont augmenté de 4,3%.

Ce trend haussier contraste tout de même avec les importantes chutes des exportations de la barytine (64,9%), du sel (78,7%) et de l’acide phosphorique (9,2%). «En valeur, les exportations des biens se sont chiffrées à 263 milliards de dirhams au terme de l’année 2020, en repli de 7,5% par rapport à l’année précédente», constate l’OCPM, non sans préciser que ces belles performances sont le fruit «de la convergence des visions et de la synergie des efforts de tous les acteurs de l’écosystème portuaire, de la poursuite de la politique des grands chantiers dans le domaine des infrastructures portuaires et du déploiement de la stratégie de transformation digitale des ports «Smart Port», à travers l’OCPM, le guichet unique du commerce extérieur Portnet et les autres solutions digitales de l’ANP».