CGAM Hssabe 970X250

Le politologue Espagnol Altamirano menacé de mort par le Polisario

Ses avis sur la marocanité du Sahara dérangent

À défaut d’arguments, le Polisario use des menaces. Ses milices s’attaquent ouvertement aux intellectuels occidentaux qui défendent la marocanité du Sahara et expriment librement leurs idées au sujet des derniers développements et surtout du succès diplomatique du Royaume. Une de leurs victimes terrorisées est le politologue espagnol Pedro Ignacio Altamirano, qui a reçu des menaces de mort via les réseaux sociaux, proférées par deux sbires du Polisario.

M. Altamirano, qui craint pour sa vie, a déposé plainte via son avocat auprès du juge d’instruction du tribunal de Malaga. «Les faits sont extrêmement graves, car ils constituent des menaces très sérieuses contre mon client, M. Altamirano, qui est menacé de mort», précise l’avocat dans sa plainte, notant que les positions et les déclarations du politologue espagnol sur la question du Sahara marocain sont derrière la réaction de ces deux éléments du Polisario.

La défense du politologue espagnol réclame des poursuites à l’encontre de ces individus pour menaces de mort et diffamation. Il n’y a pas d’équivoque à ce sujet, la reconnaissance par les Etats-Unis de la souveraineté du Maroc sur son Sahara et les ouvertures de consulats à Dakhla et Laâyoune font perdre le bon sens ou ce qu’il en reste à cette bande de mercenaires.

D’ailleurs, le plaignant, luimême, le reconnait: «Face aux victoires diplomatiques engrangées par le Maroc et suite aux derniers évènements qui confortent la position du Royaume concernant ses provinces du sud, le Polisario fait usage de la violence et des menaces dans une vaine tentative d’intimider les voix qui disent la vérité sur la situation du Sahara.

En tant que défenseur de la paix dans le monde, j’ai exprimé ma position concernant la question du Sahara. J’ai dit et redis que le Polisario est à la dérive et il ne représente pas les Sahraouis»