Plus de 13.500 plateformes de démonstration dans le cadre du programme Al Moutmir de l'OCP

Un véritable outil de vulgarisation

Créer un effet d’émulation et d’induction porté par les agriculteurs qui ont hébergé ces plateformes de démonstration, véritables ambassadeurs des bonnes pratiques et garants de la continuité de l’effort.

Plus de 13.500 plateformes de démonstration (PFD) ont été mises en place dans différentes provinces du Royaume depuis le lancement du programme Al Moutmir, indique le groupe OCP. Couvrant plusieurs cultures (Céréales et Légumineuses, Arboriculture, maraîchage...), les plateformes sont un puissant outil de vulgarisation en matière de démonstration des recommandations scientifiques et d’innovations agricoles.

Co-construites et réalisées en partenariat avec l’écosystème agricole et en particulier l’écosystème scientifique (INRA, IAV, ENA UM6P), ces plateformes sont installées dans les champs des agriculteurs volontaires et permettent de démontrer l’impact considérable de l’adoption des meilleures pratiques agricoles sur le rendement et la qualité des productions agricoles, le revenu généré et aussi sur la consommation raisonnée des fertilisants, souligne la même source.

Chaque plateforme porte sur l’application des meilleurs intrants, opérations et techniques agricoles, du travail du sol à la récolte, ce qui permet au fur et à mesure de l’avancement du cycle de la culture de comparer entre l’impact des bonnes pratiques versus les pratiques moyennes des localités voire des régions. L’objectif étant de créer un effet d’émulation et d’induction porté par les agriculteurs qui ont hébergé ces plateformes de démonstration, véritables ambassadeurs des bonnes pratiques et garants de la continuité de l’effort.

Les PFD bénéficient d’un suivi scientifique de proximité assuré par les ingénieurs agronomes Al Moutmir et les experts mobilisés des différentes institutions scientifiques nationales, précise le groupe. Un Programme Intégré de Management des Cultures (ICP) est déployé pour chaque plateforme et couvre les différents stades de la culture. Au-delà de leur apport agronomique, les plateformes de démonstration sont également une réelle opportunité pour analyser les comportements des agriculteurs face aux nouveaux modèles de management des cultures et face aux nouvelles technologies, permettant d’adapter en continue les solutions proposées, et de stimuler la boucle de l’innovation en bonne intelligence collective contribuant ainsi à accélérer la transformation du secteur. Par ailleurs, en vue de capitaliser sur les remontées des plateformes de démonstration et faciliter le partage de ces remontées avec l’écosystème, une application digitale «Agritrial» a été mise en place par l’équipe Al Moutmir.

L’application permet la digitalisation de la conduite agronomique des parcelles de démonstration et la remontée en temps réel d’informations fines sur l’évolution des plateformes (stades phrénologiques, couleurs, stress, taille, photos & vidéos des plantes...). Le rendement moyen enregistré par les plateformes de démonstration Al Moutmir des céréales a atteint plus de 44 quintaux (qx)/ha, au titre de la campagne 2020-2021, avec un gain moyen au niveau national de 22 % par rapport aux parcelles témoins, indique le Groupe OCP.

Concernant les légumineuses, les PFD ont enregistré une amélioration de rendement d’environ 28% par rapport aux témoins avec un rendement moyen au niveau national de plus de 18,4 qx/ha chez les PFD et 14,4 qx/ha chez les témoins, selon les résultats des PFD des céréales et légumineuses au titre de la campagne agricole 2020-2021 publiés par le groupe OCP.

Amélioration de rendement
Avec une pluviométrie moyenne d’environ 300 mm jusqu’au mois d’avril 2021 et une régularité des précipitations en occurrence avec les stades clés des cultures, le programme des PFD céréales et légumineuses s’est annoncé très tôt sous de meilleurs auspices avec des résultats prometteurs en terme de production, de qualité et de revenu. De plus, les bonnes conditions climatiques qu’a connu cette campagne ont permis aux agriculteurs hôtes et leurs communautés de mieux cerner les effets des bonnes pratiques agricoles appliquées sur les plateformes par rapport à leurs itinéraires techniques habituels.

Le groupe précise également que plus de 4.404 PFD de céréales et légumineuses ont été lancées durant la campagne agricole 2020/2021, selon une approche agronomique et scientifique portée par les ingénieurs agronomes et par les experts. Ces résultats probants ont été enregistrés grâce à la fertilisation sur mesure, et l’utilisation des engrais NPK sur mesure qui contribuent à l’amélioration des rendements et aussi à la protection de l’environnement.

Pour les céréales, la fertilisation sur mesure (formules NPK Blend spécifiques) a permis d’obtenir un rendement moyen de 44 qx/ha avec un gain de 6% par rapport à la formule régionale, tandis que pour les légumineuses, le rendement moyen obtenu par la formule spécifique est de 24 qx/ha, soit un gain de 9% par rapport à la formule régionale. S’agissant du gain des revenus, les PFD céréales ont permis à l’agriculteur de gagner en moyenne 7.105 dirhams/ha, soit une amélioration de 20% par rapport aux parcelles témoins.

La conduite technique habituelle de l’agriculteur a permis de générer une marge bénéficiaire de 5.915 dirhams/ha. Quant au légumineuses, les plateformes et leurs témoins ont généré respectivement une marge bénéficiaire de 8.841 et 6.031 dirhams/ha, soit un gain de 47 % par rapport aux témoins.