BP swipe-970x250

Bientôt une plateforme de suivi de l’exécution des jugements prononcés contre l’Etat


Le Maroc disposera bientôt d’une plateforme de suivi de l’exécution des jugements prononcés contre l’Etat. C’est ce qu’a annoncé le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, mardi 16 novembre 2022, lors de son passage à la Chambre des conseillers. D’après lui, ce nouveau mécanisme permettra, notamment, d’identifier les dysfonctionnements et de traiter les retards notés dans les plus brefs délais. «Le ministère travaille aujourd'hui sur un ensemble de plateformes pour digitaliser le parcours des services rendus au citoyen.


Parmi ceux-ci figure une nouvelle plateforme pour recenser l'exécution des jugements prononcés contre l'Etat», a-t-il déclaré aux parlementaires. Selon lui, ce projet permettra aussi à son département de connaitre tous les litiges avec les différents services et départements publics, ce qui n’est pas actuellement le cas. «Si le ministère permet à tous les citoyens d'avoir accès à l'état d'avancement de tous les jugements à exécuter, je pense que cela va nous mener vers plus de transparence et va générer chez eux de la compréhension», explique-t-il.

La digitalisation des services occupe une place importante dans les programmes de développement du ministère de la Justice. Pour rappel, il avait lancé trois nouveaux services numériques en septembre dernier, axés sur la numérisation complète des procédures relatives au casier judiciaire électronique, le référentiel des métiers de la justice, le paiement électronique des amendes liées aux infractions routières, ainsi qu’un centre d’appel pour optimiser les échanges avec les citoyens.

Articles similaires