Un plan d’urgence de 200 millions de dirhams pour sauver la presse

Rencontre entre l’association nationale des médias et des éditeurs et le ministre de la culture

Deux jours seulement après sa création, l’Association nationale des médias et des éditeurs prend, officiellement, ses marques. A l’issue d’une rencontre fructueuse entre une délégation de l’association, menée par son président, Abdelmounaïm Dilami, et le ministre de la culture, de la jeunesse et des sports, Othman El Ferdaous, vendredi 26 juin 2020 à Rabat, l’association a réussi à obtenir de la part du jeune ministre des promesses sérieuses et concrètes. Dont notamment un plan d’urgence de 200 millions de dirhams pour le sauvetage de la presse. «Un accord a été convenu avec les professionnels du secteur de la presse pour mettre en place un partenariat solide en vue d’élaborer un programme répondant aux contraintes immédiates du secteur et examiner les moyens d’y faire face à long terme», a, en effet, annoncé Othman El Ferdaous à l’issue de la réunion.

Il a également été convenu de former un groupe de travail conjoint pour traiter les problématiques de la presse écrite et électronique, y compris les contraintes liées à la pandémie du coronavirus. Aussitôt qu’il a fini sa réunion avec les professionnels des médias, M. El Ferdaous s’est rendu au siège du Parlement pour une réunion avec la commission de l’enseignement, la culture et la communication à la chambre des représentants. Une réunion au cours de laquelle il a annoncé avoir mis en place, en coordination avec le ministère de l’Economie et des Finances, un plan d’urgence de 200 millions de dirhams visant à sauver la presse. Ce plan repose sur quatre mesures en lien avec la conjoncture actuelle. La première mesure porte sur l’allocation d’un montant de 75 millions de dirhams pour le paiement des trois mois de salaires au profit des entreprises: juillet, août et septembre.

Un autre montant de 75 millions de dirhams sera consacré au paiement des fournisseurs des entreprises de presse en vue de prendre en charge la valeur économique du secteur et atténuer les charges. Quant à la troisième mesure, elle vise à consacrer 15 millions de dirhams aux imprimeries, afin de leur permettre de payer les salaires des manutentionnaires. Tandis que la quatrième mesure consiste à apporter un soutien direct de 15 millions de dirhams à la société de distribution Sapress, qui fait face à des difficultés en lien avec la conjoncture, en plus d’une recapitalisation étatique à hauteur de 10 millions de dirhams. De même, une aide de 15 millions de dirhams sera accordée aux radios privées qui, selon le ministre, ont déployé de grands efforts pour sensibiliser les citoyens lors de la crise sanitaire.

Il faut dire que la pandémie du Coronavirus a clairement montré que les médias jouent au sein de la société. Car ils contribuent avec une grande efficacité et un esprit patriotique élevé à sa cohésion, d’autant que les professionnels du secteur ont continué à travailler pendant les trois mois du confinement sanitaire dans des conditions très difficiles.


Laisser un commentaire

Merci de cocher cette case
X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger