Y a-t-il un plan de reprise du tourisme?

Nadia Fettah Alaoui devant la commission des secteurs productifs à la chambre des représentants


Nadia Fettah Alaoui, ministre du tourisme.

Dans tout processus de sortie de crise, la sécurité va être fondamentale dans la nouvelle normalité qui attend les professionnels du tourisme.

Fermés depuis le début de l’état d’urgence sanitaire, et sans certitude sur la date de leur réouverture, les établissements touristiques sont sous le choc. Tous taraudés par la même question: comment s’en sortir? C’est dire si la situation est préoccupante: parmi les secteurs affectés par la pandémie de covid-19 et l’arrêt partiel de l’activité, le tourisme est frappé de plein fouet. Chute de 40% du nombre de touristes et des milliards d’euros de pertes en conséquence. Pas moins de 3.500 entreprises d’hébergement touristiques, 1.450 agences de voyages, 1.500 sociétés de transport, 500 entreprises de restauration et 1.500 sociétés de location de voitures de tourisme sont touchées, avec un impact majeur sur l’emploi. Les professionnels du secteur appellent à l’aide pour éviter des pertes massives d’emplois et de revenus.

Nadia Fettah Alaoui, ministre du tourisme, de l’artisanat et du transport aérien, saura- t-elle leur répondre? Face aux députés réunis, ce lundi 4 mai 2020, au sein de la commission des secteurs productifs, elle est amenée à s’expliquer sur les mesures prévues pour limiter les dégâts du secteur et favoriser la reprise après la levée de l’état d’urgence sanitaire. Interpellée par les groupes parlementaires du PJD, de l’Istiqlal et du MP, elle doit non seulement trouver des réponses convaincantes quant au soutien du secteur mais aussi présenter, ne serait-ce qu’une première esquisse des scénarios éventuels de sortie de crise. Une épreuve difficile puisque personne ne sait pas à quoi s’attendre. Les frontières rouvriront-elles avant l’été? Les avions voleront- ils à nouveau? Comment appliquer les mesures de distanciation sociale sur les plages? Face à toutes ces incertitudes, les représentants du secteur ne savent pas à quel saint se vouer.

Le Maroc n’est pas le seul pays à se poser ces questions, car dans d’autres pays du pourtour méditerranéen comme l’Espagne, l’Italie, la Grèce ou le Portugal, les mêmes inquiétudes s’expriment. Pour ne pas dire angoisses.

Scénarios éventuels
Pour ne prendre que le cas de notre voisin proche l’Espagne, aussi bien le gouvernement que les professionnels du secteur se préparent déjà pour être prêts au moment de la sortie de crise. Le Maroc a tout intérêt à suivre de près cette expérience. Ainsi, tout en travaillant sur un protocole exhaustif garantissant la sécurité des clients et des travailleurs du secteur, le gouvernement espagnol a prévu quatre phases de dé-confinement. Dès la phase un, qui devrait commencer le 11 mai 2020 pour la plupart des provinces espagnoles, les hôtels pourront rouvrir, à condition de respecter des normes qui doivent encore être précisées, de réduire des deux tiers leur capacité et de fermer les zones communes.

Les frontières resteront fermées «tant qu’un plan à l’échelle européenne n’aura pas été dessiné», reconnaît un responsable du gouvernement. En même temps les professionnels espagnols du secteur demandent de ne pas attendre avant de rouvrir les frontières et les aéroports pour, «dès le mois de juillet», limiter les pertes et éviter que les clients fidèles se tournent vers d’autres destinations...


1 commentaire

  • benmhamed

    5 Mai 2020

    En toute humilité,je pourrai des maintenant vous annoncer le programme qui sera privilégié pour sortir le secteur du marasme qui s est abattu sur lui .On aura recours au contribuable comme ca été prone tout au long des crises qui se sont déroulées auparavant.Le marocain est toujours le dindon de la farce . C est a lui qu on a recours pour payer les pots casses et comme d habitude quand les affaires reprendront ,on annulera tout simplement les reservations et on le jettera comme des chaussettes malodorantes.

Laisser un commentaire

X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger