Les plages marocaines sont de moins en moins conformes

DE 98,4% EN 2019 À 87,7% EN 2020

Le ministère de l’Énergie, des Mines et de l’Environnement vient de dévoiler le rapport concernant la surveillance de la qualité des eaux de baignade des plages du Royaume pour l’année 2020.

C’est une étude qui ne devrait pas mettre en confiance les estivants. Le taux de conformité des eaux de baignade des plages marocaines aux normes de qualité microbiologique a atteint seulement 87,68 % en 2020 contre 98,43% l’an dernier, selon le rapport national sur la surveillance de la qualité des eaux de baignade des plages du Royaume, dont les résultats ont été présentés lundi à Rabat.

Le rapport, présenté lors d’une conférence de presse organisée par le ministre de l’Energie, des mines et de l’environnement, Aziz Rebbah, indique que sur les 461 stations de prélèvements, 422 ont fait l’objet d’un nombre suffisant de prélèvements pour le classement, dont 370 (soit 87,68%) ont été déclarées de qualité microbiologique conforme aux exigences des nouvelles normes, contre 52 stations (soit 12,32%) déclarées non conformes pour la baignade.

La Fondation Mohammed VI pour la protection de l’Environnement, qui a piloté ce rapport, explique que la raison principale de ces non-conformités est imputable à la pollution et notamment aux rejets d’eaux usées mais également à la forte concentration des baigneurs, conjuguées à l’insuffisance des infrastructures d’hygiène (blocs sanitaires, douches, poubelles) et aux changements climatiques, et particulièrement en ce qui concerne les apports en eaux pluviales parfois polluées, qui rejoignent directement les plages par le biais des cours d’eau.

La qualité du sable est également sujet à caution à cause du comportement des estivants qui contribuent à cette pollution puisque les déchets marins des plages se caractérisent par la prépondérance de la catégorie Plastique/ polystyrène, qui représente à elle seul un taux de 84% de la totalité des déchets marins au niveau national.

Lors de la conférence de presse, un représentant de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement a présenté l’évaluation des plages marocaines nominées pour le label Pavillon bleu. Créé en 1985 par la Fondation pour l’éducation à l’environnement, il témoigne de la qualité des plages selon plusieurs critères. Selon le représentant de la fondation, 39 des 102 plages marocaines ayant sollicité le label en 2020 l’ont obtenu. En 2019, seules 21 plages marocaines ont obtenu le label Pavillon Bleu. Le rapport présente une série de recommandations pour maintenir ou améliorer la qualité des eaux qui comprennent la suppression des systèmes de drainage qui déchargent les eaux usées dans les zones de baignade, la surveillance continue des réseaux de drainage et de purification de l’eau, l’équipement des plages avec des infrastructures et des installations d’hygiène appropriées et la sensibilisation des comportements des écologistes aux baigneurs.

En ce qui concerne les outils de communication, le Laboratoire national d’étude et de surveillance de la pollution a compilé toutes les informations disponibles sur les plages marocaines sur un site Web, ma.gov.environnement.labo, et une application pour smartphone, «Iplages».


Laisser un commentaire

X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger