Le PJD s’attaque aux noms de rue de Marrakech

GUERRES ISLAMIQUES ET VILLES PALESTINIENNES

Après Temara et Tanger, le PJD revient à la charge. Et cette fois-ci c’est à Marrakech, le pôle touristique du pays, que le parti islamiste compte mener à bien son projet de changement de noms de rues. Le parti islamiste qui a, à maintes reprises, qualifié la Ville ocre de vie dépravée et vicieuse, entend changer des noms de rues mythiques du quartier Guéliz en de noms de guerres islamiques.

Les noms de Ghazouate de Hounaïne, de Tabuk et de Khayber ont été cités. De plus, toutes les rues d’un quartier à Daoudiate devront porter les noms de villes et villages palestiniens. Les rues de Ramallah, Ghaza, Rafah, Bethléem, Al-Khalil, Khan Younès, entre autres ont été validées.

La rue Imam Al Boukhari est également dans le lot. Alors que la ville traverse l’une de ses pires crises économiques de son histoire, le PJD, qui prend les rênes de la gestion de la ville a vraisemblablement d’autres priorités: étendre et propager par tous les moyens son idéologie islamiste même au fin fond des ruelles de nos villes.


Laisser un commentaire

Merci de cocher cette case
X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger