La pilule anti-covid passe désormais mieux

Accord entre la communauté de brevets sur les médicaments et les fabricants des génériques

Le Molnupiravir, le médicament antiviral oral contre le Covid-19, mis au point par le groupe pharmaceutique américain Merck, pourrait être accessible au niveau mondial à un prix abordable.

“27 fabricants de médicaments génériques ont signé des accords avec La Communauté de brevets sur les médicaments (MPP), une organisation internationale soutenue par les Nations unies , pour produire des versions à faible coût du médicament antiviral Covid-19 Molnupiravir pour l’approvisionnement de 105 pays à revenu faible et intermédiaire”, précise le MPP dans un communiqué du 20 janvier 2022.

Rappelons que le MPP, qui siège à Genève, est une organisation internationale soutenue par les Nations unies qui s’efforce de faciliter le développement et d’améliorer l’accès aux médicaments dans les pays à revenus faibles ou intermédiaires, par une approche innovante d’octroi de licences volontaires et de mise en commun des brevets.

Nouveau contrat
Le même MPP avait annoncé, mi-novembre, un accord similaire avec le géant pharmaceutique Pfizer. Accord qui permettait aux fabricants de médicaments génériques licenciés de fournir le nouveau médicament en association avec le ritonavir (un médicament utilisé contre le virus du sida, Ndlr) à 95 pays, couvrant jusqu’à environ 53% de la population mondiale. Le nouveau contrat signé, jeudi 20 janvier, fait suite à l’accord de licence volontaire conclu avec Merck en octobre 2021 pour faciliter l’accès mondial à un prix abordable au Molnupiravir, le médicament antiviral oral expérimental contre le Covid-19, mis au point par le groupe pharmaceutique américain.

L’accord donne aux entreprises retenues, qui répondent aux stricts critères de la MPP, l’autorisation de fabriquer soit les ingrédients en gros, soit le médicament lui-même. Cinq entreprises vont se concentrer sur la fabrication des ingrédients, 13 fabriqueront ingrédients et produit fini et 9 seulement la pilule.

Ces entreprises sont basées dans 11 pays. L’annonce par Merck et Pfizer de ces traitements oraux du Covid-19 suscite beaucoup d’espoir pour lutter contre la pandémie qui a déjà fait plus de 5,5 millions de morts selon les chiffres officiels et sans doute beaucoup plus non comptabilisés.

Ces deux antiviraux agissent en diminuant la capacité d’un virus à se répliquer, freinant ainsi la maladie. Faciles à administrer car pouvant être pris chez soi, ces traitements représentent un complément aux vaccins, qui sont pour l’heure le moyen le plus efficace de lutter contre le Covid.