Un grand fiasco pour l’Algérie et son pantin le Polisario

Le Mexique reprend ses importations de Phosphates du Sahara Marocain

Après trois ans de suspension, le Mexique reprend ses importations de phosphate de l’OCP en provenance des provinces du Sud. Les Etats-Unis, aussi. Un coup dur pour le Polisario et son financeur le régime algérien.

Le Mexique reconnait-il toujours la «République arabe sahraouie démocratique (RASD)»? La question n’est pas anodine. Une affaire récente remet en question cette reconnaissance de façade. Ce pays de l’Amérique du Nord a opéré un revirement dans sa diplomatie vis-à-vis du Maroc. La société mexicaine Innophos a repris ses importations de phosphates extraits du Sahara marocain, selon des médias mexicains.

L’entreprise «a reçu le 5 septembre une autre cargaison de roche phosphatée dans ses installations situées dans le terminal maritime de Pajaritos, dans le port de Coatzacoalcos », rapporte le média mexicain Imagendeveracruz. Le vraquier est arrivé le 28 août précisément avec à bord une cargaison de 55.000 tonnes. Les 4 août, un autre vraquier a accosté au Mexique en provenance de Laâyoune avec 33.000 tonnes du même minerai.

Véritable percée
Cette reprise des importations annonce ainsi la fin de la décision de la société Innophos, en date du 2 juillet 2018, de suspendre les importations du phosphate marocain en provenance de Laâyoune. «Innophos ne sera plus indirectement impliqué dans une chaîne d’approvisionnement en matières premières s’approvisionnant en phosphate naturel de la région du Sahara occidental en Afrique», avait expliqué l’entreprise dans un communiqué.

Cette percée ouvre apparemment une brèche pour la diplomatie marocaine. En effet, cette reprise des exportations de milliers de tonnes de roche phosphatée vers le Mexique n’est pas un fait isolé. Depuis le 8 septembre 2021, une unité des parachutistes des Forces armées royales est en déplacement à Mexico pour prendre part au défilé miliaire qui sera organisé, le 18 septembre, à l’occasion de la fête de l’indépendance.

Et il n’y a pas que le Mexique qui reprend ses importations de phosphate des provinces du Sud. Les Etats-Unis, aussi. Le navire américain «Amis Ace» a chargé une cargaison, fin juillet, du port de Laâyoune. Amis Ace s’est dirigé vers la Virginie. Cette cargaison a mis un terme à la décision du pays de l’Oncle Sam de suspendre, en août 2018, ses importations de ce précieux minerai du Sahara.

Voilà donc un autre fiasco pour le Polisario et son mentor, le régime algérien. Les affaires engagées par des avocats pour le compte d’associations pro-Polisario sont financées par la junte militaire algérienne au moment où l’Algérie vit une crise économique sans précédent et alors que les Algériens peinent pour joindre les deux bouts, en proie au chômage et à la cherté de la vie.

Au lieu de dilapider cet argent dans des campagnes de propagande contre le Maroc, son intégrité territoriale et ses intérêts économiques, le régime d’Alger devrait l’investir pour redresser une économie plombée par la rente et la corruption afin de redonner espoir à des millions d’Algériens qui préfèrent quitter le pays à la recherche d’horizons meilleurs.