Une perspective flatteuse pour une économie en crise profonde

Le FMI prévoit une croissance de 4,5% pour l’économie marocaine en 2021

L’économie marocaine devrait enregistrer un taux de croissance de 4,5% en 2021, selon les nouvelles projections du Fonds monétaire international. Dans son dernier rapport semestriel sur les perspectives de l’économie mondiale, publié mercredi 7 avril 2021, le FMI anticipe une croissance de 3,9% pour 2022.

Si ces taux sont franchement flatteurs, beaucoup d’économistes sont en revanche sceptiques. La crise économique au Maroc s’aggrave à cause d’une crise sanitaire persistante. Sous le coup des restrictions, plusieurs secteurs d’activité économique connaissent un arrêt total, d’autres une activité lente. A cela s’ajoutent les fermetures d’entreprises, qui ont augmenté au cours de 2021, ce qui va avoir un impact significatif sur l’économie nationale.

Ceci dit, les prévisions du FMI semblent moins optimistes que celles avancées au niveau gouvernemental. Ainsi, la prévision du FMI demeure inférieure à celle de 5,2% annoncée par le ministre de l’Economie, des finances et de la Réforme de l’administration lors du dernier Comité de veille économique du 2 avril 2021, et celle de 5,3% annoncée par le gouverneur de Bank Al-Maghrib lors du dernier conseil de cette institution le 23 mars 2021. Ces dernières tiennent compte, notamment, d’une saison agricole meilleure que prévu et du déroulement favorable de la campagne de vaccination contre la Covid-19.

L’institution de Bretton Woods souligne, d’autre part, que le chômage devrait se situer à 10,5% en 2021, en baisse par rapport à 11,9% en 2020, contre 9,7% en 2022. S’agissant de l’inflation, elle a été revue à la hausse pour 2020 à 0,6%, contre 0,2% dans la dernière mouture du rapport parue en octobre 2020. Pour 2021, elle devrait se situer à 0,8% avant de grimper à 1,2% en 2022, selon l’institution financière, basée à Washington. Le solde du compte courant du Maroc s’établit à -2,2% en 2020, à -3,8% en 2021 et à -4% en 2022, selon le rapport semestriel du FMI.

Au niveau mondial, la croissance devrait atteindre 6% en 2021 après une contraction de -3,3% en 2020, reflétant un soutien budgétaire supplémentaire dans quelques grandes économies et la reprise attendue au second semestre grâce aux vaccins. Le FMI prévoit une croissance de 4,4% en 2022, en hausse de 0,2% par rapport à ses prévisions de janvier.