Pénurie d'eau potable en Algérie : Les manifestations de protestation dans la région de Tiaret se poursuivent


Les manifestants ont bloqué les routes.


Alors que les Musulmans un peu partout dans le monde célébraient la fête du sacrifice, Aid Al Adha, les Algériens, eux, notamment dans la région de Tiaret manifestaient pour protester contre le manque d’eau potable et la non réalisation des promesses du président Abdelmajid Tebboune. Des manifestations et blocages de routes ont eu lieu dimanche, lundi et mardi dans cette région délaissée de l’Algérie, dont le chef se trouve à quelque 280 au Sud-Ouest d’Alger.

Selon les agences de presse internationale, des manifestants à Rahouia, à 40 kilomètres de Tiaret, ont empêché le préfet de quitter ‘’le siège du district tant qu'il n'écoutait pas leurs préoccupations".

Depuis mai, les cours d'eau de cette région semi-désertique et le barrage de Bakhedda, seule source d'approvisionnement de la zone, sont à sec. Début juin, de premières manifestations avec des pneus brûlés et barrages routiers ont eu lieu près de Tiaret, selon des images sur les réseaux sociaux.

Face à ces protestations qui prenaient chaque jour davantage d'ampleur, le président Tebboune a convoqué le 2 juin un conseil des ministres et ordonné aux "ministres de l'Intérieur et des Ressources hydrauliques d'élaborer un programme urgent et exceptionnel" dans les 48 heures.

Mais depuis aucune solution n’a encore vu le jour, ce que les manifestants ont dénoncé en ces jours de fête.


 

Articles similaires