Pegasus : le gouvernement espagnol rejette les accusations visant le Maroc


Des sources au sein du gouvernement espagnol ont rejeté, en bloc, mercredi 22 mars 2023, toutes les accusations d’espionnage via le système Pegasus visant le Maroc et selon lesquelles ce dernier aurait espionné des membres de l’exécutif espagnol, qualifiant toute tentative de faire un procès au Maroc de «simple spéculation».


Ainsi, plusieurs médias espagnols citant l’agence de presse officielle de l’Espagne, EFE, ont rapporté que «des sources gouvernementales ont tenu à qualifier de simple spéculation toute tentative de placer un pays tiers, en particulier le Maroc, derrière l’espionnage avec le système Pegasus de membres du gouvernement espagnol tels que le Premier ministre ou les ministres de l’Intérieur, de la Défense et de l’Agriculture».

Cette mise au point fait suite, selon le journal espagnol COPE, aux enquêtes menées par le Tribunal National (Audiencia Nacional). «Sur quelle base», se sont demandées les mêmes source gouvernementales.

Articles similaires