Des pays européens reprennent la vaccination avec AstraZeneca

Après le verdict positif de l’Agence européenne des médicaments

La France va reprendre la vaccination avec AstraZeneca, a annoncé le Premier ministre Jean Castex lors d’une conférence de presse, précisant qu’il se ferait lui-même vacciner dès vendredi 19 mars, «pour montrer que nous pouvons avoir toute confiance», a-t-il dit. Cette décision intervient après l’annonce des autorités pharmaceutiques européennes considérant ce vaccin comme «sûr et efficace». A l’heure où nous mettions sous presse, l’Allemagne, l’Italie et l’Espagne ont également annoncé qu’ils reprendront la vaccination AstraZeneca.

L’Agence européenne des médicaments (AEM) a conclu que le vaccin n’était pas associé à une augmentation du risque global d’événements thromboemboliques ou de caillots sanguins. Même constat annoncé par le Comité technique et scientifique marocain. Le Maroc avait, rappelons-le, décidé de maintenir le vaccin AstraZeneca. En revanche, une quinzaine de pays, dont l’Allemagne, la France et l’Italie, avaient suspendu par précaution l’utilisation de ce vaccin après le signalement d’effets secondaires tels que des troubles de la coagulation et la formation de caillots.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui est sur la même ligne de l’AEM, a renouvelé jeudi 18 mars 2021, son appel à continuer à utiliser ce vaccin. Son Comité consultatif mondial de la sécurité vaccinale (GACVS) doit publier vendredi 19 mars un avis sur le vaccin AstraZeneca. Peu avant l’EMA, le régulateur sanitaire britannique, le MHRA, qui examinait les vaccins AstraZeneca et Pfizer/BioNTech, avait conclu «qu’il n’y a aucune preuve que les caillots sanguins dans les veines se produisent plus que ce à quoi on pourrait s’attendre en l’absence de vaccination, pour l’un comme pour l’autre vaccin».

Par ailleurs, quelque 20 millions de Français, dont les habitants de la région parisienne, vont de nouveau être confinés à partir de vendredi 19 mars 2021, et pour un mois, avec des modalités plus flexibles que lors des précédents confinements, a annoncé jeudi 18 mars le gouvernement, face à l’accélération de l’épidémie en France avec 35.000 nouveaux cas les dernières 24 heures.

Articles similaires