BP swipe-970x250

Le patron de l’OIT salue les réformes entreprises par le Maroc


Le directeur général de l'Organisation internationale du travail, Gilbert Houngbo, a salué, mardi 1er novembre 2022 à Genève, le processus de réformes profondes engagées par le Royaume en matière de législation du travail.

Lors d'une rencontre avec le ministre de l'Intégration économique, de la petite entreprise, de l'emploi et des compétences, Younes Sekkouri, en marge des travaux du Conseil d'administration du Bureau International du Travail, le responsable a mis en avant les profondes réformes initiées par le Maroc pour le développement de son système juridique lié à l'emploi, ainsi que les réformes structurelles, tout particulièrement le chantier de généralisation de la protection sociale.

M. Houngbo, qui a pris ses fonctions en octobre dernier, a affirmé que le domaine de la protection sociale est l'une des priorités de l'OIT et de son mandat actuel, faisant part de sa disposition à coopérer avec le Maroc en la matière. Saluant la qualité des relations entre l’OIT et le Royaume, le responsable a réitéré la volonté de les diversifier davantage et de les hisser vers de nouveaux horizons. Il a également salué le travail accompli par le Maroc dans le cadre de l'OIT aussi bien lors de sa présidence de la Conférence internationale du Travail en 2021, que dans le cadre des efforts qu'il déploie en sa qualité de coordinateur du groupe africain et sa contribution à faire entendre la voix du continent sur la scène internationale.


Pour sa part, M. Sekkouri a présenté un exposé sur l'expérience du dialogue social au Maroc, institutionnalisé par l'accord d'avril 2022, passant en revue certaines des réformes programmées dans ce cadre, dont le projet de loi sur le droit de grève, l’amendement du Code du travail et l’activation de la charte d'investissement. 

Le ministre a également mis en avant le travail en cours pour la mise en place de l'Observatoire national du dialogue social, en tant que mécanisme de promotion de la paix sociale. Il a également fait part de la volonté du Maroc de développer la coopération avec l'organisation dans les domaines de la généralisation de la protection sociale, de l'établissement des garanties de travail décent et la résolution des problèmes du secteur informel.

M. Sekkouri a exprimé la disponibilité du Royaume à accueillir la Conférence mondiale sur l’élimination durable du travail des enfants, prévue en 2025.

Articles similaires