Passeport vaccinal: Un précieux sésame pour les vaccinés

Les Marocains qui ont reçu deux doses de vaccin pourront désormais se procurer un passeport vaccinal pour circuler librement au Maroc et à l’étranger.

Heureux qui, comme les 6 millions de Marocains, doublement vaccinés, pourront dorénavant vaquer librement à leurs occupations partout au Maroc, même au-delà du couvre-feu nocturne de 23h. Un privilège que leur confère le nouveau passeport vaccinal mis en place par le gouvernement. Un sésame qu’ils peuvent télécharger à partir de ce lundi 7 juin sur le site www.liqahcorona.ma.

Ce document sécurisé contient un QR code qui permet à son détenteur d’être authentifié à travers une application, et peut être téléchargé sous format imprimable ou électronique. Il peut aussi être récupéré, sous format papier, auprès des autorités locales qui se trouvent près des centres de vaccination de la personne concernée, précise le ministère. Ce document officiel devrait, à coup sûr, convaincre certains sceptiques qui, jusqu’à présent, refusaient de se faire vacciner pour différents motifs.

Le Maroc en zone “Orange”
Ce passeport vaccinal leur permet également de quitter le Maroc sans être obligés d’avoir une autorisation de sortie des autorités. Sauf qu’il existe un petit bémol à ce niveau. Des pays européens comme la France et l’Italie ne reconnaissent pas les vaccins de Sinopharm. Les autorités françaises qui ont annoncé la réouverture des frontières, pour le 9 juin, ont d’ailleurs classé le Maroc en zone «Orange», soit celle des pays où «la circulation du virus existe encore mais est maitrisée » et «où il n’y a pas de variant précoccupant», d’après Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, chargé du Tourisme.

Les Marocains qui ont reçu le vaccin Sinopharm devront présenter un justificatif de motifs impérieux (maladie, déplacement professionnel qui ne peut être ajourné), présenter un test PCR négatif de 72 heures ou un test antigénique de moins de 48 heures à l’aller, un test antigénique à l’aéroport à l’arrivée, et observer un isolement de dix jours.

Par contre, ceux vaccinés avec AstraZeneca doivent juste présenter un test PCR négatif de 72 heures ou antigénique de 48 heures à leur départ. Des conditions qui risquent de fausser les plans de nombreux voyageurs qui envisageaient de passer l’été chez Marianne.