Pass vaccinal : Nabila Mounib ne décolère pas

Nbila Mounib ne compte pas baisser les bras dans son combat contre le pass vaccinal obligatoire. La Secrétaire générale du Parti socialiste unifié (PSU) et députée a tenu, hier jeudi soir, une conférence de presse dans le siège de son parti à Casablanca, afin de détailler ses positions sur l’obligation du pass vaccinal dans les espaces publics, entrée en vigueur le 21 octobre dernier. “Mon refus du pass dépasse ma propre personne. Je défends les droits de tous les citoyens marocains”, a déclaré celle qui est devenue en l’espace d’une semaine l’opposante numéro un de cette mesure gouvernementale.

La leader du PSU a ajouté que l’état d'urgence sanitaire s’est transformé en “état d’exception” avec l’instauration du pass obligatoire, ce dernier étant devenu la “nouvelle carte d’identité nationale”.

Elle a également appelé à l’unité pour “faire tomber cette mesure qui va à l’encontre de la Constitution et des lois marocaines”, ajoutant qu’il faut mettre un terme au “recul” constaté en matière des droits humains dans le Royaume.  “On a tous peur pour nos enfants. On ne peut pas nous imposer le pass comme du bétail”, a asséné Mme.Mounib.

La représentante de la région Casablanca-Settat au Parlement a écarté le scénario de démission si son interdiction d’accéder à l'Hémicycle, faute de pass vaccinal, s’entérine.

Le PSU avait condamné l’interdiction de sa SG de participer à la séance plénière du 25 octobre, justement consacrée aux questions orales sur la situation sanitaire, et en particulier le pass vaccinal. Alors que quelques centaines de personnes ont défilé, le 27 octobre, dans plusieurs grandes villes du Maroc pour contester la nouvelle mesure.

Course folle au vaccin

Forcés de détenir le pass sanitaire obligatoire, des milliers de Marocains ont pris d’assaut les centres de vaccination. Même les plus réticents ne restent pas indifférents à la décision des autor

Lire la suite

Les députés obligés de présenter le pass vaccinal pour accéder au Parlement dès lundi

Même les représentants de la Nation y passent ! Les députés vont devoir présenter leurs passeports vaccinaux pour pouvoir participer, lundi prochain, à la séance plénière consacrée aux questions o

Lire la suite