LE PASS VACCINAL, INCONTOURNABLE !

L’ÉTAU SE RESSERRE AUTOUR DES NON-VACCINÉS

Comment contrôlera-t-on le pass vaccinal dans les cafés, restaurants et autres lieux publics? Jusque-là, la distanciation et les autres gestes barrières ne sont pas respectés. Dans les moyens de transport public, le dépassement du nombre de voyageurs limite est toléré, au vu et au su des autorités.

Le pass vaccinal devient incontournable pour vivre normalement ou pouvoir se déplacer librement. Loin de nous l’option facultative de la vaccination. Le ton a été donné par le ministère de la Santé. Le département de Khalid Aït Taleb a diffusé le vendredi 3 septembre dans la soirée sur sa page officielle de Facebook une vidéo didactique sur l’importance de la vaccination, dans laquelle il annonce que le pass vaccinal sera bientôt nécessaire pour accéder aux lieux publics au Maroc. Dans la capsule, le ministère appelle les citoyens à se faire vacciner pour obtenir le pass.

Actuellement, ce document est nécessaire pour les déplacements inter-villes. Prochainement, il sera exigé pour accéder aux cafés, restaurants, hammams, théâtres, cinémas, stades de football, hôtels, centres commerciaux, moyens de transport public. Même sans annoncer de date précise de l’entrée en vigueur de cette mesure, le ministère prépare les citoyens à l’accepter et peut-être même sonder leurs réactions au préalable.

Virulence du virus
Petit rappel, le pass vaccinal au Maroc atteste que la personne a bien été vaccinée, c’est-à-dire qu’elle a reçu les deux doses des vaccins Sinopharm, Pfizer et AstraZeneca ou une seule dose du vaccin Johnson & Johnson. Rappelons aussi que la vaccination n’empêche pas la contamination au Covid-19.

Elle diminue la virulence du virus certes mais c’est en fonction aussi de l’état de santé de la personne vaccinée (s’agit-il d’une personne fragile ou ayant des maladies chroniques ou non?). En tout état de cause, personne ou presque ne peut échapper désormais à la vaccination. C’est le message véhiculé par le gouvernement sortant, que le futur gouvernement adoptera également. Adieu la liberté de circulation et la liberté de choix !

Disons que c’est dans l’intérêt général. La question qui se pose alors avec acuité: comment contrôlera-t-on le pass vaccinal dans les cafés, restaurants et autres lieux publics? Qui s’en chargera? Et comment contrôler les contrôleurs qui ferment les yeux sur certains cas? Car jusque-là, même sans pass vaccinal, dans ces mêmes lieux publics, la distanciation et les autres gestes barrières ne sont (généralement) pas respectés. Dans les moyens de transport publics, le tramway et le bus spécifiquement, il n’y a jamais eu de contrôle.

Les rames du tram sont archi combles chaque jour et personne ne lève le petit doigt pour dénoncer cette aberration. Le dépassement du nombre de voyageurs limite est toléré, au vu et au su des responsables. Les bus, aussi. Comment veut-on donc limiter la propagation du virus avec ces agissements irresponsables tolérés et ce laisser-aller flagrant des autorités?.