Pas moins de 300 millions d'euro pour indemniser les victimes des attentats de Paris 

attentats de paris


Un montant qui pourrait atteindre au total 300 millions d'euros sera affecté à l'indemnisation des victimes des attentats de Paris et Saint-Denis du 13 novembre dernier, a affirmé jeudi la ministre française de la Justice, Christiane Taubira, dans un entretien au quotidien "Le Parisien".


Quelque 6,7 millions d'euros ont déjà été octroyés aux familles de victimes décédées par le Fonds de garantie des victimes des actes de terrorisme et d'autres infractions (FGTI), en plus de 771.000 euros "de frais de déplacements ou de séjour aux proches, aux blessés et à leurs familles", a souligné la garde des Sceaux.  Après les attentats du 13 novembre, qui ont fait 130 morts et des centaines de blessés, "une des premières exigences a été de prévoir un référent unique" pour les victimes en vue notamment de faciliter les formalités administratives, l'octroi des indemnisations et les démarches juridiques et judiciaires, a-t-elle indiqué.

Le FGTI a été créé par la loi du 9 septembre 1986, adoptée huit jours avant l'attentat de la rue de Rennes (7 morts et 55 blessés). Il est financé par une taxe sur tous les contrats d'assurance qui passera le 1er janvier 2016 de 3,30 à 4,30 euros.


Laisser un commentaire

Merci de cocher cette case
X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger